Navigation – Plan du site
Les processus de professionnalisation

Bibliographie

Sylviane Ceccaldi
p. 91-95

Texte intégral

Sélection bibliographique d’ouvrages publiés depuis 1997 sur la professionnalisation, réalisée à partir de la base de données bibliographiques « Formation-Emploi » du Céreq. Les références sont classées selon l’ordre alphabétique des noms d’auteurs.

Du manager novice au manager expert : quête de sens et parcours de professionnalisation

Bonnet Jacques, Bonnet Rosette
Paris, Lavoisier/Hermès-Science publications, 2006, 186 p.
Collection « Finance.gestion.management »

1L'ouvrage s'intéresse aux activités qui constituent le quotidien des managers - pris au sens large, tout statut ou groupe professionnel confondus – à l'ingénierie chargée d'accompagner le développement de leurs compétences. Quels discours ont-ils sur leur métier ? Comment renouveler leur professionnalisation ? Plusieurs postures de parcours de professionnalisation du manager sont ainsi abordées dans leurs dynamiques : triptyque novice/professionnel/expert servant d'indicateur pour l'analyse de l'activité et du parcours de professionnalisation. Des récits des pratiques des managers témoignent de l'évolution de leurs compétences à travers ces différentes postures. Enfin, des dispositifs sont proposés aux managers dans leur parcours de professionnalisation du noviciat vers l'expertise.

La professionnalisation des organisations sportives. Nouveaux enjeux, nouveaux débats

Chantelat Pascal (Coord.)
Paris, L'Harmattan, 2001, 379 p.
Collection « Espaces et temps du sport »

2C'est à partir d'une approche sociologique et des sciences de gestion appliquées au sport, qu'un essai de construction d'un champ de recherche dans le domaine peu connu des sciences sociales du sport est proposé. La professionnalisation du sport est l'axe principal de cet ouvrage de synthèse qui fait le point sur la professionnalisation comme processus d'insertion professionnelle en s'appuyant sur des études de cas comparées d'associations sportives en France, en Espagne et au Royaume-Uni. Le caractère inéluctable du processus de professionnalisation des organisations sportives est replacé dans les grandes tendances d'évolution de ce secteur. En contrepoint de cette inéluctabilité, ce sont les facteurs de résistance ou les conditions favorables au processus qui sont étudiés. Nous sommes loin d'une uniformisation des organisations sportives, la professionnalisation prenant des temporalités ou des formes différentes. Enfin sont étudiés les effets que peut avoir la professionnalisation sur les formes de l'engagement bénévole passant d'une culture de l'efficience à une culture de la gratuité. Les fondements d'une crise « objective » du bénévolat résultent sans doute d'une contradiction interne à l'institution sportive elle-même. En conclusion, la professionnalisation est abordée sous l'angle des compétences morales des acteurs engagés dans le processus tout en prenant en compte les contingences non sportives qui le traversent.

La professionnalisation : acquérir et transmettre des compétences

Conjard Patrick (Dir.), Devin Bernard (Dir.)
ANACT - Aence nationale pour l'amelioration des conditions de travail
Lyon, Éitions Anact, 2007, 159 .
Collection « Air sur... »

Politiques de la relation : approche sociologique des métiers et activités professionnelles relationnelles

Demailly Lise
Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2008, 373 .
Collection « Sociologie »

3Les métiers relationnels se développent  aujourd'hui dans notre société, allant du travail  sur autrui (auxiliaires de vie, formateurs, psychothérapeutes) aux professions de services, ils mettent au cœur de leur activité professionnelle le travail de relation. Cette spécificité sociologique les caractérise et entraîne une implication éthico-politique des agents et une dimension personnelle du contenu du travail. Après avoir présenté ces groupes professionnels, leur place sociale, les modes de professionnalisation et leurs pratiques, cette étude sociologique s'intéresse aux mutations actuelles. Les recompositions des politiques publiques affectent aujourd'hui ces métiers, notamment par la mise en place de nouveaux managements, l'obligation de coordination interprofessionnelle, le développement d'internet et l'émergence des usagers. Enfin, les métiers relationnels n'échappent pas au mouvement de rationalisation du travail.

Sociologie des professions

Dubar Claude, Tripier Pierre
Paris, Armand Colin, 2003, 256 p.
Collection « U, série Sociologie »

4La France, contrairement aux pays anglo-saxons, manque d'ouvrages sur la sociologie des professions. Plusieurs raisons expliquent cette lacune, notamment la difficulté de définir le terme « profession » auquel le français donne des sens variés et apparemment hétérogènes, mais aussi l'absence d'une sous-discipline française de la sociologie : la sociologie des professions. Afin de constituer un outil pour les chercheurs et étudiants en sciences sociales qui s'intéressent aux évolutions des réalités professionnelles, cet ouvrage retrace tout d'abord l'architecture des grands modèles des professions qui se sont succédés en occident, notamment en France, en Angleterre, en Allemagne et aux États-Unis, puis expose les principales théories sociologiques des professions qui s'affrontent ou se combinent. Enfin, il confronte les recherches sur les groupes professionnels dans la France des années 1960 à 1990. Ce besoin de synthèse, de mise en ordre et de clarté autour des groupes professionnels était d'autant plus nécessaire que dans ce domaine les termes et concepts utilisés sont loin d'être harmonisés.

Organisation du travail et développement des compétences. Construire la professionnalisation

Fernagu-Oudet Solveig
Paris, L'Harmattan, 2006, 321 p.
Collection « Savoir et formation »

5Le lien entre organisation du travail et développement des compétences est aujourd'hui essentiel dans les entreprises. L'intérêt croissant pour ce sujet résulte d'une évolution du monde du travail dans lequel flexibilité et réactivité sont désormais des valeurs clés. La formation professionnelle s'en trouve par conséquent elle aussi bouleversée. Après une description des notions principales et l'étude de cas d'entreprises, l'auteur dresse un panorama des pratiques organisationnelles et managériales optimisant le développement des compétences en situation de travail et des contextes professionnels favorisant l'apprentissage. La formation permanente au travail permet également une meilleure compréhension de l'environnement professionnel et donc des besoins de l'entreprise. Le développement des compétences est quoiqu'il en soit rendu possible par l'association d'une certaine organisation du travail et l'investissement personnel et humain d'un individu. L'enjeu est le suivant : passer du mythe de la formation permanente à une réelle professionnalisation par le biais d'un certain nombre d'organisations qualifiantes.

Formateurs et identités

Grave Patrick
Paris, PUF, 2002, 208 p.
Collection « Éducation et formation : Formation permanente, Éducation des adultes »

6Il n'est pas aisé de définir l'identité, tant elle est complexe et composée de multiples appartenances, nationale, sociale, religieuse, professionnelle... Alors que les recherches contemporaines s'accordent sur la dualité individuelle-collective de l'identité, deux traditions en sciences sociales se chevauchent, l'une privilégiant les dimensions psychologiques individuelles, l'autre s'appuyant plus volontiers sur les déterminants sociologiques de la production (ou reproduction) identitaire. L'auteur choisit de mettre à l'épreuve la modélisation de l'identité socioprofessionnelle conçue par Claude Dubar, en l'appliquant au groupe professionnel constitué par les formateurs d'adultes. Il s'interroge sur les stratégies identitaires qu'ils développent, leurs modes de construction, les représentations qu'ils se font de leurs activités, de leurs compétences et de leurs rôles socioprofessionnels en confrontant l'approche conceptuelle aux réalités de terrain des formateurs. L'examen approfondi de l'appareil de formation, caractérisé par une mosaïque de dispositifs et d'organismes,

La professionnalisation des classes moyennes

Guillaume Pierre (Dir.)
Université Michel de Montaigne-Bordeaux III, Centre aquitain de recherches en histoire contemporaine. Talence
Talence, Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 1997, 389 p.

7La professionnalisation se définit comme la prise de conscience d'une spécificité professionnelle, éventuellement à défendre. Cette démarche modifie le cadre dans lequel s'exercent les activités et entraîne des nouveautés : solidarités ou conflits, dont l'importance dans le jeu social s'affirme. Des historiens s'intéressent à la construction des différentes professionnalisations touchant les classes moyennes. Les études de cas concernent différents pays d'Europe et s'étalent sur les deux derniers siècles. Différentes étapes sont identifiées dans la marche vers la professionnalisation : métiers dont la professionnalisation est facilement reconnue (magistrature, notariat, journalisme...) ; formes souhaitées de professionnalisation (banque, sport, police, éducation des jeunes enfants, transports, culture) ; formes imparfaites ou menacées où l'on voit se côtoyer aussi bien les métiers du secteur culturel et social que les dirigeants d'entreprise. Le dernier groupe de contributions développe l'examen de la constitution de professionnalisations dans le cadre de milieux sociaux régionaux, en France, Russie ou Sardaigne, en soulignant la part qu'elles ont prise dans la construction d'identités spécifiques.

La question identitaire dans le travail et la formation. Contributions de la recherche, état des pratiques et étude bibliographique

Kaddouri Mokhtar (Dir.), Lespessailles Corinne (Dir.), Maillebouis Madeleine (Dir.), Vasconcellos Maria (Dir.)
Paris, L'Harmattan, 2008, 402 p.
Collection « Logiques sociales, Cahiers du Griot »

8La notion d'identité connaît depuis une vingtaine d'années un succès qui déborde les sciences humaines et sociales au point que certains analystes y voient un effet de mode. Reste néanmoins à s'interroger sur les raisons de cet engouement et de la généralisation de son usage dans le champ de la recherche mais également dans celui des pratiques sociales. Dédié entièrement à la question identitaire dans ses différentes tentatives de théorisation (sociologique, psychosociologique, clinique, philosophique.), dans ses différentes formes d'expression (collective, individuelle, sociale, professionnelle, culturelle) et dans ses différents champs de manifestation (le travail, le social, la formation), l'ouvrage tente d'appréhender les dynamiques sociales sous-jacentes à cette question. Il s'agit de la cinquième publication du Centre de documentation sur la formation et le travail du Conservatoire national des arts et métiers, qui a pour spécificité d'être le fruit d'une fructueuse collaboration entre chercheurs et documentalistes. Cet ouvrage allie articles rédigés par des chercheurs et des bibliographies analytiques. Composé de thématiques variées, ce document permet au lecteur l'approfondissement ou la continuité de recherches autour de la question identitaire ainsi que la présentation de nouvelles pistes de recherches à explorer.

Professionnaliser. Le modèle de la navigation professionnelle : construire les parcours de professionnalisation comme des parcours de navigation

Le Boterf Guy
Paris, Éditions du groupe Eyrolles, 2007, 142 p.
Collection « Ressources humaines »

9Quelles sont les raisons qui conduisent aujourd'hui les entreprises à s'intéresser tout particulièrement à la professionnalisation ? Qu'est-ce qu'un professionnel compétent ? L'auteur explore les raisons de la préoccupation sociale autour du professionnalisme. Il décrit le type de professionnel compétent et efficace qu'il convient de former pour atteindre les divers niveaux du professionnalisme et montre quelle ingénierie et quels dispositifs de professionnalisation utiliser pour mettre en œuvre des parcours personnalisés de professionnalisation.

Les professions et leurs sociologies. Modèles théoriques, catégorisations, évolutions. Actes du colloque de la Société française de sociologie. Paris, octobre 1999

Menger Pierre-Michel (Dir.)
Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme (MSH), 2003, 272 p.
Collection « Colloquium, n° 3 »

10L'approche sociologique des professions est, depuis les années 70, un champ de recherche spécifique, qui contribue à une meilleure compréhension du monde social et de ses transformations. Le colloque réuni en octobre 1999, à l'initiative de la Société française de sociologie, rend compte de l'évolution de la recherche dans ce domaine. Les contributions dressent un bilan critique des différents courants sociologiques qui ont procédé à l'étude de ces professions et analysent ensuite les qualités et performances de son principal outil, la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles. Ils insistent enfin sur les nouveaux défis auxquelles l'analyse sociologique des professions est actuellement confrontée, face aux bouleversements survenus sur le marché et l'organisation du travail et de l'emploi.

De l'analyse des pratiques professionnelles en formation : éducation, santé, travail social

Millet Dominique (Dir.), Seguier Bernard (Dir.)
Paris, Séli Arslan, 2005, 220 p.
Collection « Education, Santé, Travail social »

11Les professionnels de l'éducation, de la santé et du travail social doivent être de plus en plus autonome et modifier leurs comportements professionnels en fonction des situations dans lesquelles ils exercent. Comment, dès la formation, leur donner les outils pour saisir le sens de leurs pratiques professionnelles et être capable d'en évaluer les effets ? A travers l'utilisation de modèles de dispositif d'analyse des pratiques (audit, séminaire...), les chercheurs et les praticiens qui ont participé au colloque intitulé « Quelle place pour les analyses de pratiques professionnelles dans les formations Éducation - Santé - Travail social ? » qui a eu lieu en mars 2004, présentent ici leurs réflexions sur les fondements théoriques des stratégies de formation à partir de ces trois secteurs. Ils proposent des outils de comparaison des dispositifs de formation et étudient les liens qui existent entre ces procédures de formation et la construction des identités professionnelles.

La révolution des métiers

Piotet Françoise (Dir.)
Bluteau Serge, Correia Mario, Dubernet Anne-Chantal, Jalaudin Gilles, Leroux Nathalie, Moreau Gilles, Piaud Florence, Quemin Alain, Raveleau Benoît, Vasselin Karine
Paris, PUF, 2002, 362 p.
Collection « Le lien social »

12L’ouvrage est né du constat d'une forte contradiction entre une sociologie constatant la disparition des métiers et la résurgence depuis une dizaine d'années du mot métier qui envahit le vocabulaire du travail. La révolution s'entend dans les deux sens du mot : à la fois retour en arrière et subversion et transformation d'un ordre social.

La professionnalisation en actes et en questions

Sorel Maryvonne (Coord.), Wittorski Richard (Coord.)
Paris, L'Harmattan, 2005, 271 p.
Collection « Action et Savoir »

13La question de la professionnalisation fait l'objet d'une forte demande sociale. Elle est liée à l'évolution des formes de travail dans les entreprises qui a conduit à transformer un certain nombre d'activités professionnelles et à promouvoir de la part des salariés une effective production de compétences. Ces évolutions modifient, en effet, les contours et contenus de certaines professions et font émerger de nouvelles demandes de professionnalisation d'activités (comme les nouveaux emplois et nouveaux services). Elles impliquent également le développement de nouvelles formes de formation à visée professionnalisante. L'objectif de l'ouvrage est d'éclaircir les différents concepts qui gravitent autour de la professionnalisation (compétence, savoir, connaissance, professionnalisme,..) et de formaliser les relations qu'ils entretiennent entre eux. Il rend compte de travaux qui participent à la construction du champ théorique de la professionnalisation tant dans l'espace du travail que dans celui de la formation. Il présente des exemples variés de dispositifs de formation ayant pour intention la professionnalisation  des individus, des activités, des métiers ou des organisations. Il est issu d'une journée de travail qui s'est déroulée en 1999 à l'université Paris 5 à l'initiative du Président et du Directeur du Centre de formation continue de cette université.

Professionnalisation et développement professionnel

Wittorski Richard
L'Harmattan, 2007, 188 p.
Collection « Action & savoir »

14L'ouvrage s'intéresse à l'offre de professionnalisation, c'est-à-dire aux dispositifs proposés aux individus, et aux mécanismes du développement professionnel des sujets dans les situations de travail-formation. Il se compose de deux parties. La première est consacrée à la présentation des enjeux sociaux qui entourent la professionnalisation et aux travaux théoriques qui permettent de mieux cerner cette notion. À quelles conditions la professionnalisation peut-elle devenir un enjeu et un objet de recherche ? Trois pistes pour répondre à cette question : les travaux permettant de mieux comprendre la transformation des personnes dans l'action ; une réflexion conduisant à mieux cerner le statut des concepts utilisés dans les actions de professionnalisation (compétence, savoir, connaissance, identité...) ; enfin, les travaux sociologiques sur les professions et la professionnalisation. La seconde partie nous livre une conceptualisation des rapports travail, formation et professionnalisation en proposant d'une part, une analyse de l'offre de professionnalisation existante et d'autre part, un outil d'analyse de l'offre de professionnalisation et des dynamiques de développement professionnel des sujets ; enfin, une mise en articulation entre compétence, identité et professionnalisation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylviane Ceccaldi, « Bibliographie », Formation emploi, 108 | 2009, 91-95.

Référence électronique

Sylviane Ceccaldi, « Bibliographie », Formation emploi [En ligne], 108 | octobre-décembre 2009, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/2836

Haut de page

Auteur

Sylviane Ceccaldi

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page