Navigation – Plan du site

Transmettre un genre professionnel, l’exemple des nouvelles recrues aides-soignantes : une comparaison France-Québec

The sending of a specific “professional genre”, the example of news recruits nursing aides: a comparison between France and Quebec
Übertragung eines „Genre professionnel“, am Beispiel von neu eingestellten Pflegerinnen : ein Vergleich zwischen Frankreich und Québec
Transmitir un género profesional : El ejemplo de las nuevas auxiliares de clínica - Una comparación Francia-Québéc
François Aubry
p. 47-63

Résumés

Cet article vise à montrer comment, dans les centres d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, en France et au Québec, le groupe de pairs d’aides-soignantes tente de maîtriser le processus d’intégration des recrues en les sélectionnant et en leur transmettant un « genre professionnel » spécifique, au sens de Clot. Ce genre se définit comme un ensemble de normes et de stratégies collectives aptes à répondre à une urgence organisationnelle, soit la surcharge au travail subie quotidiennement, qui entrave la réalisation d’un travail relationnel de qualité.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Un métier et une formation identiques, en France et au Québec ?
Un métier dévalorisé
Une formation courte
Une socialisation professionnelle par les pairs
Une interaction entre une « nouvelle » et une « ancienne »
Equilibre subtil entre « savoir-ralentir » et « savoir-accélérer »
La transmission d’un genre professionnel spécifique
Un genre professionnel pour réduire la surcharge de travail
Classifier les résidents récalcitrants et normaliser des pratiques « virulentes »
Conclusion

Aperçu du début du texte

Cet article vise à montrer comment se réalise l’intégration des nouvelles aides-soignantes dans les organisations gériatriques. L’intérêt d’une telle thématique provient en partie de la littérature scientifique récente qui expose le risque de l’individualisation et de l’effritement du collectif de travail en gériatrie, notamment pour les aides-soignantes les moins expérimentées (Cazabat, Barthe & Cascino, 2008, pour le contexte français ; Lefebvre, 2000, pour le contexte québécois). Selon nous, l’intégration des nouvelles recrues aides-soignantes dans les centres d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, en France et au Québec, peut être définie comme un processus d’évaluation de la capacité de la recrue à acquérir un genre professionnel spécifique transmis par le collectif d’aides-soignantes. Nous nous référons à Clot pour qui le genre professionnel est un « système ouvert de règles non-écrites » (Caroly & Clot, 2004, p. 46), et un « corps d’évaluations partagées [entre les p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Aubry, « Transmettre un genre professionnel, l’exemple des nouvelles recrues aides-soignantes : une comparaison France-Québec », Formation emploi, 119 | 2012, 47-63.

Référence électronique

François Aubry, « Transmettre un genre professionnel, l’exemple des nouvelles recrues aides-soignantes : une comparaison France-Québec », Formation emploi [En ligne], 119 | juillet-septembre 2012, mis en ligne le 10 septembre 2012, consulté le 30 octobre 2014. URL : http://formationemploi.revues.org/3706

Haut de page

Auteur

François Aubry

François Aubry est stagiaire postdoctoral à l’Institut de Recherche Robert Sauvé en Santé et Sécurité du Travail (IRSST, Canada)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page