Navigation – Plan du site

L’individualisation des parcours de formation dans le champ du travail social : entre tensions et ambivalences

Personalized training paths in the field of social work: between tensions and ambivalences
Individualisierung der Ausbildungswege in der Sozialarbeit: zwischen Spannungen und Ambivalenzen
La individualización de los itinerarios de formación en el campo del trabajo social: entre tensiones y ambivalencias
Maude Hatano-Chalvidan
p. 83-100

Résumés

L’introduction des référentiels de compétences et celle de mesures favorisant l’individualisation des parcours de formation professionnelle ont transformé l’architecture de l’appareil de formation du travail social. Visant une plus grande souplesse du système, ces nouvelles dispositions modifient en réalité les pratiques d’ingénierie, les comportements professionnels et l’organisation du travail. Cet article propose d’en donner quelques aperçus à partir d’une enquête de terrain et interroge ainsi le processus de professionnalisation à l’œuvre dans ce domaine.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Le cadre de l’enquête : objet, contexte et méthodes
L’individualisation des parcours en question
L’appareil de formation du travail social : un paysage émietté
L’enquête : Une phase exploratoire auprès des professionnels de la formation
Les applications et impacts de l’individualisation des parcours de formation
La construction d’un parcours de formation modulaire, « à la carte »
Penser autrement la formation en partenariat avec les employeurs
Individualiser l’évaluation ou mettre en mots l’expérience
Des pratiques professionnelles bouleversées, une responsabilisation accrue des formés
L’individualisation des parcours : une nouvelle mise en tension de l’appareil de formation du travail social ?
Des stratégies pédagogiques pour détourner le processus d’individualisation des parcours
L’émergence de deux logiques de professionnalisation
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le système de la formation professionnelle s’est longtemps appuyé sur les conventions, les accords collectifs ainsi que sur les branches professionnelles pour garantir une articulation structurée et stable avec les emplois. Cependant, depuis plus d’une trentaine d’années, on assiste à un effacement progressif des frontières entre les différentes catégories de formation (professionnelle, initiale, continue, universitaire…). Cela induit une diversification et de fait une complexification des règles qui organisent ce champ de pratiques. En outre, avec la crise de l’emploi, la formation professionnelle apparaît souvent comme la réponse économique et sociale la plus appropriée. Les attentes étant par conséquent plus fortes et plus pressantes, les dispositifs et les acteurs se sont multipliés, favorisant l’accès à la formation pour tous. Influencé et marqué par le projet de la Formation Tout au Long de la Vie (FTLV), le paysage de la formation professionnelle semble aujourd’hui s’organise...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maude Hatano-Chalvidan, « L’individualisation des parcours de formation dans le champ du travail social : entre tensions et ambivalences », Formation emploi, 119 | 2012, 83-100.

Référence électronique

Maude Hatano-Chalvidan, « L’individualisation des parcours de formation dans le champ du travail social : entre tensions et ambivalences », Formation emploi [En ligne], 119 | juillet-septembre 2012, mis en ligne le 10 septembre 2012, consulté le 19 avril 2014. URL : http://formationemploi.revues.org/3722

Haut de page

Auteur

Maude Hatano-Chalvidan

Maître de conférences, CERSE (Centre d’études et de recherche en sciences de l’éducation) Equipe d’Accueil 965, université de Caen, Basse Normandie

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page