Navigation – Plan du site

Les inégalités dans la formation des élus locaux

The inequalities in the training of local elected representatives
Ungleichheiten bei der Ausbildung von Kommunalpolitikern
Las desigualdades en la formación de los políticos locales
Maud Navarre
p. 65-79

Résumés

L’article étudie l’inégal usage des différents modes de formation par les élus locaux. Ces derniers mobilisent peu les dispositifs prévus par la loi, tels que les stages, préférant un apprentissage sur le tas. Ces deux modes de formation s’avèrent inégalement accessibles et efficaces selon le sexe et le niveau de qualification. Les inégalités sont d’autant plus prégnantes que l’usage des dispositifs destinés à la formation des élus est faible. Cette caractéristique constitue la spécificité du milieu politique par rapport au milieu professionnel.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Des élus inégalement formés à l’exercice des mandats
Une inégale socialisation aux rôles d’élus
Des stages de formation peu accessibles
Des besoins de formation non satisfaits, surtout chez les femmes
La socialisation aux rôles politiques : un apprentissage sur le tas
La mobilisation des savoirs professionnels antérieurs
L’usage de modalités informelles et pragmatiques
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’exercice des fonctions politiques s’apprend essentiellement sur le tas, c'est-à-dire, une fois le mandat électif acquis (Bargel, 2009 ; Demazière, 2009 ; Dulong, Matonti, 2007), mais comment s’opère la socialisation aux rôles politiques ? Les moyens existants pour se former sont peu analysés. Pourtant, ils peuvent aider les élus à exercer leur mandat, en particulier ceux qui sont les moins familiers du milieu politique.

C’est dans ce but que deux lois principales, celle du 3 février 1992 et celle du 27 févier 2002, organisent les droits en matière de formation des élus. Les conseillers municipaux, généraux et régionaux salariés sont autorisés à s’absenter de leur lieu de travail pour suivre des stages relatifs aux fonctions électives, dans la limite d’un congé maximal de dix-huit jours au cours du mandat, quel que soit le nombre de mandats détenus. Ce droit est reconductible après chaque réélection. En outre, depuis 2002, les conseils municipaux ont l’obligation de définir, dans le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maud Navarre, « Les inégalités dans la formation des élus locaux », Formation emploi, 128 | 2014, 65-79.

Référence électronique

Maud Navarre, « Les inégalités dans la formation des élus locaux », Formation emploi [En ligne], 128 | octobre-décembre 2014, mis en ligne le 14 janvier 2015, consulté le 28 mai 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4310

Haut de page

Auteur

Maud Navarre

Docteure en sociologie, Centre Georges Chevrier (UMR CNRS 7366)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page