Navigation – Plan du site

Le décrochage à l’université, un processus d’ajustement progressif ?

Early leaving from university : the result of an ongoing adjustment process ?
Studienabbruch – ein schrittweiser Regulierungsprozess ?
El “abandono” en la universidad : ¿un proceso de ajuste progresivo ?
Sylvie David et Ekaterina Melnik-Olive
p. 81-100

Résumés

Cet article vise à mieux comprendre ce que l’on nomme « décrochage » à l’université, au travers d’éléments qualitatifs. Sont ici mobilisés les résultats d’une étude exploratoire menée à l’université de Provence, en 2009-2011, auprès des étudiants néo-bacheliers inscrits en licence en Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines. L’enquête par entretiens a permis un suivi d’une trentaine de néo-bacheliers. Le « décrochage » est ici considéré comme un processus réversible et parfois constructif. Les préconisations formulées portent notamment sur la redéfinition de la mission d’accueil à l’université.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Le décrochage, un phénomène institutionnel, structurel avant d’être individuel
Le « décrochage » : une notion polysémique
Entrer à l’université : un statut à redéfinir, des repères à reconstruire
Individu vs Institution : des objectifs non-convergents ?
Des ajustements qui génèrent des parcours en constante recomposition
Entrer à la fac sans s’engager dans un parcours universitaire
Entrer à la fac : un passage progressif dans l’âge adulte
Le « décrochage » comme un processus réversible
La recherche d’un cadre : une attente forte vis-à-vis de l’institution 
L’injonction à l’auto-organisation
Découverte d’une pédagogie de masse et défis d’une évaluation différée
Une administration peu tournée vers l’étudiant
Des comportements différents faces aux carences institutionnelles ressenties
Conclusion 

Aperçu du début du texte

En 2009, le Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse (FEJ) a lancé un programme national d’expérimentations en faveur des jeunes, constitué de plusieurs axes de travail. L’un des axes portait sur la réduction des sorties prématurées du système de formation initiale, et notamment sur le « décrochage à l’université ». En amont du programme du FEJ, un Plan pour la réussite en licence a été initié à partir de 2007 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Ce plan visait à lutter contre l’échec à l’université « en divisant par deux en cinq ans le taux d’échec en première année de Licence ».

Le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) d’Aix-Marseille et l’Observatoire de la vie étudiante (OVE) de l’université de Provence ont répondu à cet appel d’offres national, en présentant un projet consacré à « L’incidence des conditions de vie et d’études sur l’échec en licence et rôle des bourses ».

Le projet s’est déroulé en deux phases. La première, la ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvie David et Ekaterina Melnik-Olive, « Le décrochage à l’université, un processus d’ajustement progressif ? », Formation emploi, 128 | 2014, 81-100.

Référence électronique

Sylvie David et Ekaterina Melnik-Olive, « Le décrochage à l’université, un processus d’ajustement progressif ? », Formation emploi [En ligne], 128 | octobre-décembre 2014, mis en ligne le 19 janvier 2015, consulté le 28 mai 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4321

Haut de page

Auteurs

Sylvie David

Responsable de l’Observatoire de la vie étudiante d’Aix-Marseille Université. Avant la fusion des trois universités du site d’Aix-Marseille, elle dirigeait l’Observatoire de la vie étudiante de l’université de Provence.

Ekaterina Melnik-Olive

Docteur en économie, chargée d’études au département Formation et Certification du Céreq. Elle est également chercheure associée au Centre d’études de l’emploi. Au moment de l’écriture de cet article, elle faisait partie de l’Observatoire de la vie étudiante (OVE) d’Aix-Marseille Université.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page