Navigation – Plan du site

Quels effets de l’inflation des stages dans l’enseignement supérieur ?

What are the effects of the growing number of internships in higher education ?
Was sind die Auswirkungen von der Zunahme der Praktika im Hochschulsystem ?
¿Cuáles son los efectos de la inflación de pasantías en la enseñanza superior ?
Dominique Glaymann
p. 5-22

Résumés

La multiplication des stages au sein des cursus de formation est généralement présentée comme la panacée face aux difficultés d’insertion professionnelle des jeunes diplômés du supérieur. Cet article révèle une grande diversité dans l’organisation des stages ainsi que des écarts entre leurs effets recherchés et leurs effets obtenus. Il explique la nécessité d’une évaluation de ce dispositif et souligne l’importance des conditions d’organisation et de suivi des stages sur leur qualité. Il convie enfin à une réflexion argumentée sur les objectifs que l’on peut raisonnablement fixer aux stages, en alertant sur les dangers de leur inflation actuelle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Un essor des stages qui pose question
Un essor lié aux difficultés d’insertion professionnelle des jeunes diplômés
Un fait social plutôt qu’un choix maîtrisé
Un phénomène inflationniste
Un vide réglementaire en cours d’encadrement
Des objectifs imprécis et rarement évalués
Optimiser l’usage des stages face aux risques de dérives
Des stages pour quels objectifs ?
Les limites des stages face au chômage élevé des débutants
Les apports des stages et leurs effets sur la qualité de l’insertion
Un apport didactique
Une dimension, socialisatrice
Une dimension professionnalisante
Evaluer la qualité des stages
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le stage s’est répandu dans l’enseignement supérieur comme outil de professionnalisation et élément de réponse aux difficultés d’insertion professionnelle des jeunes diplômés. Les conditions de réalisation de ces stages et leurs effets sont assez mal connus, dans la mesure où l’évaluation de leur organisation, de leur contenu et de leurs impacts reste insuffisante.

Le stage analysé dans ce texte se distingue des formations en alternance ou en apprentissage. Il s’agit d’une période d’immersion passagère d’un jeune en formation initiale dans une situation de travail, qui donne lieu à une participation observante devant permettre au stagiaire d’apprendre sur cet environnement professionnel et sur lui-même. Nous traitons ici des stages inscrits dans des cursus d’enseignement supérieur. Nous appuyons nos réflexions sur les résultats d’une recherche collective entamée au sein du Largotec (Laboratoire de recherche sur la gouvernance, territoires et communication, université Paris Est) en 20...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Glaymann, « Quels effets de l’inflation des stages dans l’enseignement supérieur ? », Formation emploi, 129 | 2015, 5-22.

Référence électronique

Dominique Glaymann, « Quels effets de l’inflation des stages dans l’enseignement supérieur ? », Formation emploi [En ligne], 129 | Janvier-Mars 2015, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 26 juin 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4340

Haut de page

Auteur

Dominique Glaymann

sociologue, Lipha Paris Est (Laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt)www.dglaymann.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page