Navigation – Plan du site

Quelle professionnalisation dans les universités québécoises ?

Which professionalization in Quebec universities ?
Welche Professionalisierung in den Universitäten der Provinz Quebec ?
¿Qué tipo de profesionalización en las universidades de Québec ?
Pierre Doray, Émilie Tremblay et Amélie Groleau
p. 47-64

Résumés

Cet article aborde la question de la professionnalisation des formations dans le champ universitaire québécois. Comment la professionnalisation contribue-t-elle à la construction de l’offre de formation universitaire ? Comment est-elle interprétée et mobilisée dans les dossiers de création et de modification de programmes ? L’examen des cadres intellectuels qui balisent ces processus, puis l’analyse thématique de ces dossiers dans deux universités montrent que l’enjeu de la professionnalisation, bien que présent, reste relatif.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

La professionnalisation : de quoi parle-t-on ?
Une planification encadrée de l’offre de formation
Un fonctionnement à la structure
Le cadre de référence intellectuel ou l’internalisation des référentiels externes
La professionnalisation à l’œuvre : articuler le monde de l’éducation à celui de l’économie
Conjuguer la professionnalisation à plusieurs temps
Les besoins ou comment répondre à la demande
Les compétences : la nécessité de les acquérir ou de les développer
L’insertion professionnelle : élargir les débouchés et favoriser la poursuite d’études
Les stages et les situations pédagogiques professionnalisantes pour favoriser l’insertion
Le thème de la professionnalisation est absent de certains dossiers
Besoins et situations pédagogiques sont les arguments les plus mobilisés
Conclusion

Aperçu du début du texte

La notion de professionnalisation des études universitaires est relativement peu utilisée, au Québec, pour rendre compte de l’évolution récente des universités. Les travaux de recherche sont peu nombreux comparativement à ce qui se produit ailleurs sur cette question, notamment en France (Wittorsky, 2012 ; Agulhon et al, 2012 ; Quenson et Coursaget, 2012 ; Formation Emploi, n° 117, 2012). Pour autant, cela ne signifie pas que la professionnalisation ne constitue pas une préoccupation de différents acteurs, qu’ils œuvrent dans le champ de l’économie ou dans la sphère de l’éducation.

Encadré 1 : Le système d’enseignement supérieur au Québec
L’enseignement supérieur québécois est divisé en deux types d’établissements : les cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel) et les universités :
L’enseignement collégial, qui fait suite aux études secondaires, se subdivise entre les programmes d’enseignement général menant à l’université et les programmes d’enseignement technique ouvr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Doray, Émilie Tremblay et Amélie Groleau, « Quelle professionnalisation dans les universités québécoises ? », Formation emploi, 129 | 2015, 47-64.

Référence électronique

Pierre Doray, Émilie Tremblay et Amélie Groleau, « Quelle professionnalisation dans les universités québécoises ? », Formation emploi [En ligne], 129 | Janvier-Mars 2015, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 25 juin 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4359

Haut de page

Auteurs

Pierre Doray

Sociologue, Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal

Articles du même auteur

Émilie Tremblay

Sociologue, Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal

Amélie Groleau

Sociologue, Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie, Département de sociologie, Université du Québec à Montréal

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page