Navigation – Plan du site

Les inégalités scolaires par l’alternance ? Deux déclinaisons de la littératie dans l’enseignement agricole 

Educational inequality in sandwich courses. Two variations of literacy in agricultural education
Schulische Ungleichheiten durch duales System ? Zwei Deklinationen von Lern- und Schreibfähigkeit im landwirtschaftlichen Bildungswesen
¿Las desigualdades escolares por la alternancia ? Dos declinaciones de la alfabetización en la enseñanza agrícola
Laure Minassian
p. 61-77

Résumés

Les formations par alternance sont souvent préconisées pour aider des élèves en échec dans les dispositifs scolaires plus ordinaires. Mais les effets de ces dispositifs sont-ils ceux attendus ? Deux systèmes d’alternance contrastés dans l’enseignement agricole sont comparés. L’analyse porte sur quatre-vingt-dix dossiers rédigés par des élèves, à différents moments de leur parcours de formation. Le cadre d’analyse s’inspire des new litteraties studies pour étudier quelques relations entre les usages de l’écrit dominants dans ces deux systèmes et à quels types d’inégalités ces usages peuvent être associés.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1 Sous des diplômes identiques, une diversité d’établissements
2 Pratiques sociales de l’écrit : une occasion pour mettre à distance l’expérience
3 Des productions écrites comme indices de raisonnements à l’œuvre… et de leur inachèvement
4 Transiger avec les écrits des élèves : un facteur d’émancipation ?
4.1. Relier les énoncés pour relier les situations de formation hors et dans la classe
4.2. Amorcer une réflexivité à l’égard de l’expérience de stage
4.3. De la technique à la science appliquée 
Conclusion : littératies de l’alternance et des institutions

Aperçu du début du texte

L’enseignement agricole s’est, en grande partie, constitué à partir d’établissements et d'expérimentations pédagogiques privés. Si la plupart de ces établissements se sont institutionnalisés par une intégration officielle dans le système éducatif à la fin des années 1950 (contractualisation dans le cadre de la loi Debré de 1959), d’autres ont échappé à cette normalisation et ont continué à cultiver leur singularité jusqu’au milieu des années 1980. C’est le cas d’un groupe d’écoles associatives : les Maisons Familiales Rurales (MFR), créées en 1937 (Loi Rocard, 1984 ; Lelorrain, 1999).

La spécificité des MFR, depuis ce temps, a perduré sous des formes quelque peu différentes, en particulier dans leurs principes pédagogiques subsumés sous l’idée que l’école ne peut être séparée de la vie et ainsi du travail (Chartier, 1986). Les politiques publiques, en recherche de solutions pédagogiques pour favoriser le retour de jeunes sans qualification ou peu qualifiés vers l’école, s’y sont int...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laure Minassian, « Les inégalités scolaires par l’alternance ? Deux déclinaisons de la littératie dans l’enseignement agricole  », Formation emploi, 131 | 2015, 61-77.

Référence électronique

Laure Minassian, « Les inégalités scolaires par l’alternance ? Deux déclinaisons de la littératie dans l’enseignement agricole  », Formation emploi [En ligne], 131 | Juillet-Septembre 2015, mis en ligne le 15 octobre 2017, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4465

Haut de page

Auteur

Laure Minassian

Docteur en sciences de l’éducation, elle fait partie du laboratoire CIRCEFT-EScol (Centre Interdisciplinaire de Recherche Culture Éducation Formation Travail - Education et scolarisation) de Paris VIII. Sa thèse porte sur les inégalités sociales et scolaires dans l’enseignement agricole.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page