Navigation – Plan du site

Une nouvelle « élite des réprouvés » ? Les bacheliers professionnels industriels devenus ouvriers qualifiés

About skilled workers with a vocational baccalaureate diploma. A new “elite of outcast students” ?
Eine neue „Elite der Abgelehnten“ ? Berufsabiturienten in der Industrie werden Facharbeiter
¿Una nueva “élite de desaprobados” ? Los bachilleres técnicos industriales devenidos obreros calificados
Séverine Misset
p. 121-140

Résumés

Notre enquête, réalisée dans l’industrie automobile auprès d’ouvriers qualifiés, révèle tout d’abord que l’effet d’hystérésis (Bourdieu, 1978) caractérisant les premières cohortes de bacheliers professionnels semble s’être estompé avec le temps. Les bacheliers rencontrés, devenus ouvriers professionnels, recomposent positivement le rapport à leur trajectoire scolaire à l'aune de leur situation professionnelle. En outre, ils peinent à endosser le rôle d’« intermédiaires » entre ouvriers et hiérarchies, vecteurs des normes managériales.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1 Des bacheliers professionnels déclassés ?
1.1 Une orientation valorisée par l’attrait du « manuel »
1.2 Le baccalauréat professionnel : sésame pour la position d’ouvrier qualifié
2 Les bacheliers professionnels vecteurs des normes managériales ?
2.1 Les moniteurs, véritables vecteurs des normes managériales
2.2 Moniteur : un poste décrié, situé en bas des hiérarchies professionnelles
Conclusion

Aperçu du début du texte

La littérature sociologique a amplement mis en lumière l’impact de la massification scolaire sur la disqualification des destins ouvriers (Terrail, 1990 ; Beaud, 2002 ; Poullaouec, 2004). L’hypothèse d’une appropriation positive de la condition ouvrière par une fraction des jeunes ouvriers ne peut toutefois être exclue, puisque des travaux suggèrent de nuancer ce tableau s’agissant des ouvriers qualifiés (Schwartz, 1990 ; Beaud et Pialoux, 1992 ; Beaud et Pialoux, 2003). Ils pointent le fait que l’orientation vers le lycée professionnel peut également être vécue positivement (Palheta, 2011), notamment par une frange des catégories ouvrières : les bacheliers professionnels.

La création du baccalauréat professionnel, en 1985, dans le cadre de la politique des « 80 % d’une classe d’âge au bac », a contribué à remodeler profondément le paysage de l’enseignement professionnel, et même plus généralement de l’enseignement secondaire. La montée en puissance de ce diplôme, par la croissance d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Séverine Misset, « Une nouvelle « élite des réprouvés » ? Les bacheliers professionnels industriels devenus ouvriers qualifiés », Formation emploi, 131 | 2015, 121-140.

Référence électronique

Séverine Misset, « Une nouvelle « élite des réprouvés » ? Les bacheliers professionnels industriels devenus ouvriers qualifiés », Formation emploi [En ligne], 131 | Juillet-Septembre 2015, mis en ligne le 15 octobre 2017, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4500

Haut de page

Auteur

Séverine Misset

Titulaire d’un doctorat de sociologie, elle est maître de conférences en sociologie à l’université de Nantes, au sein du Centre Nantais de sociologie (CENS, FRE 3706). Elle travaille en particulier sur la sociologie des classes populaires, sur les logiques gestionnaires appliquées à ces populations, ainsi que sur le militantisme syndical.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page