Navigation – Plan du site

L'université, un employeur comme les autres ? L’essor de la « Gestion des Ressources Humaines » au Royaume-Uni

Universities as « modern » employers. The rise of « Human Resource Management » in the UK
Die Universität – ein Arbeitgeber wie alle anderen ? Der Erfolg des „Human Resources Management“ in Großbritannien
La universidad, ¿un empleador como los demás ? El auge de la “Gestión de Recursos Humanos” en el Reino Unido
Simon Paye
p. 51-69

Résumés

Cet article interroge l'importation de pratiques de « Gestion des Ressources Humaines » (GRH) dans les universités à partir du cas britannique. La construction progressive d'une injonction à « moderniser » la gestion du personnel académique s'est accompagnée d’une large adoption d'outils standards issus du monde de l'entreprise. Si l'influence de ces outils est variable, l'essor de la GRH dans les universités britanniques engendre des effets d'ensemble sur la profession et les carrières académiques. Les pratiques de la GRH instituent en effet de nouvelles formes de contrôle du travail universitaire et génèrent de la division et de la différenciation au sein du groupe professionnel.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1 L'invention de la « gestion » du personnel académique
1.1 Un contexte historique favorable
1.2 Gérer le personnel : la lente construction d'un enjeu
1.3 De la nécessité gestionnaire à la promotion de la GRH « standard »
2 L'importation des pratiques de GRH dans les universités
2.1 Les métamorphoses de la fonction Personnel
2.2 L'expansion de la fonction Personnel : des raisons multiples
2.3 À l'échelle nationale, une adoption large de la GRH...
2.4 ... qui s'accompagne toutefois de variations locales
3 Quels effets de la GRH sur la profession académique ?
3.1 La gestion des carrières : entre régulation collégiale et pilotage gestionnaire
3.2 La GRH, facteur de divisions entre professionnels
Conclusion

Aperçu du début du texte

Aspect peu étudié des relations entre enseignement supérieur et monde économique, l'importation de formes et de pratiques issues de la gestion des entreprises représente pourtant une source potentielle de transformation des manières de penser et d'agir. Dans de nombreux pays, des réformes néomanagériales fondées sur une conception renouvelée de l'autonomie des universités ont incité les établissements à adopter le modèle d'organisations formelles en se dotant de services fonctionnels similaires à ceux des firmes (Krücken et Meier, 2006).

L'une des composantes les plus remarquables de ce mouvement est l'importation de pratiques et d'outils dits de « gestion des ressources humaines » (GRH). Alors qu'en France, le ministère de l'Enseignement supérieur déplore la difficulté de « l'émergence de vraies politiques de GRH » (IGAENR, 2013), il en va autrement au Royaume-Uni, où la majorité des universités ont mis en place, au cours des trente dernières années, une gamme d'outils issus du mond...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simon Paye, « L'université, un employeur comme les autres ? L’essor de la « Gestion des Ressources Humaines » au Royaume-Uni », Formation emploi, 132 | 2015, 51-69.

Référence électronique

Simon Paye, « L'université, un employeur comme les autres ? L’essor de la « Gestion des Ressources Humaines » au Royaume-Uni », Formation emploi [En ligne], 132 | octobre-décembre 2015, mis en ligne le 30 décembre 2017, consulté le 27 septembre 2016. URL : http://formationemploi.revues.org/4559

Haut de page

Auteur

Simon Paye

Maître de conférences en sociologie à l'université de Lorraine, rattaché au Laboratoire Lorrain en Sciences Sociales (2L2S)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page