Navigation – Plan du site

Plan

Haut de page

Texte intégral

1Rubrique réalisée en collaboration avec le centre de documentation du Céreq

Débat

L'écriture scientifique : entre dimension individuelle et dimension collective – Contributions collaboratives de doctorants et d'enseignants-chercheurs

Bonosio Rémi ; Fabre Isabelle (dir.) ; Delcambre Isabelle (préf.) Paris : L'Harmattan
2015. - 222 p. - (Pratiques en formation).

2Présente à toutes les étapes de la démarche scientifique, l'écriture fait rarement l'objet d'un questionnement spécifique. Le but du livre, porté par une équipe de doctorants et d'enseignants-chercheurs, est d'engager une réflexion sur l'écriture scientifique. Quelles sont les représentations de la thèse et de son écriture chez les doctorants et les enseignants-chercheurs ? En quoi l'écrit scientifique est-il porteur de dimension collective ? Comment l'écriture scientifique permet-elle apprentissage et développement chez le doctorant ?...

Emploi

Créer des emplois en baissant les salaires ? : une histoire de chiffres

Husson Michel
Bellecombe-en-Bauges : Editions du Croquant, 2015. - 138 p. - (Détox ; 1).

3Les baisses de « charges » (et du Smic) sont présentées comme le remède au chômage, et sont mises en œuvre sans résultat. Les « chiffres » qui légitiment une telle orientation proviennent d'études mobilisant une économétrie sophistiquéees permettant de les extraire de la « gangue » des données statistiques : « Ça marche, ça crée des emplois [...] On a trouvé ça dans les résultats de l'Insee » déclarait J-P. Raffarin en 2002. Mais ces études sont fragiles et constituent un véritable bric-à-brac méthodologique qu'aucune enquête de terrain n'est venue illustrer. Elles sont à l'origine d'une chaîne de production qui va des modèles théoriques aux recommandations, en passant par les stratégies d'estimation économétrique. Ce petit livre expertise ces travaux et montre que leur production n'est pas neutre, mais qu'elle est marqué par les présupposés théoriques des économistes et par leur position dans les institutions. Il faut en passer par cette discussion tec

Entreprise

Quel management pour concilier performances et bien-être au travail ?

Karsenty Laurent (dir.)
Toulouse : Octarès, 2015. - 208 p. - (Le travail en débats ; Hors série).

4Comment réussir à améliorer les performances d'une entreprise, avec toutes les remises en cause que cela peut nécessiter, en cherchant à développer le bien-être des salariés ? L'ouvrage regroupe des témoignages de dirigeants, des études de cas et des expérimentations. Il propose de nouvelles approches du management et de la gestion pour réussir à allier performances et bien-être. Ces contributions apportent un éclairage convergent sur le bien-être au travail et le rôle du management. Loin d'être un état stable dans un monde prévisible, le bien-être résulte d'autorégulation et d'adaptation continue permettant de dépasser les difficultés. Le défi du management est de favoriser ce processus. Les auteurs soulignent l'intérêt d'une proximité des managers avec la réalité du travail et l'importance de certaines attitudes et actions managériales qui donnent du sens, valorisent les métiers et développent les compétences. Des salariés qui se sentent bien ressentent, avant tout, une maîtrise de leur activité et une fierté par rapport à ce qu'ils font... et ce qu'ils sont. Un climat de confiance et de coopération permet de responsabiliser, développer l'autonomie et renforcer le sentiment d'appartenance au collectif. Les différentes contributions ne se contentent pas d'identifier les dimensions de l'action managériale à développer pour réussir à allier performances et bien-être ; elles proposent aussi des démarches de changement éprouvées pour y arriver. L'ouvrage a été conçu pour un lectorat multiple, cadres et dirigeants, intervenants institutionnels et privés en entreprise, chercheurs, enseignants et étudiants.

Les grands auteurs en entrepreneuriat et PME

Messeghem Karim ; Torrès Olivier (dir.)
Cormelles-le-Royal : EMS - Editions Management et Société, 2015. - 491 p. - (Grands auteurs).

5Les PME, en termes d'emplois et de création de richesse, prises dans leur diversité, sont le cœur de l'économie réelle. D’autant que l'entrepreneuriat est devenu le moteur de l'économie nouvelle. Pourtant, en dehors de la "destruction créatrice" de Joseph Schumpeter, l'un des auteurs qui a le plus popularisé la fonction d'entrepreneur, les connaissances accumulées en entrepreneuriat demeurent largement méconnues. Ce livre rend compte des conceptualisations et des théories produites par un large panel d'auteurs. Ce livre a une visée académique mais aussi une portée politique, il explique les ressorts et les enjeux de la société entrepreneuriale de ce début de XXe siècle.

Dérives et perspectives de la gestion : Échanges autour des travaux de Julienne Brabet

Dietrich Anne ; Pigeyre Frédérique, Vercher-Chaptal Corinne (dir.)
Villeneuve d'Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, 2015. - 181 p. - (capitalismes - éthique - institutions).

6Il est devenu courant de dénoncer les dérives de l'idéologie managériale. On constate néanmoins que leurs méfaits perdurent. Il reste encore à concevoir et développer une approche socialement responsable des sciences de gestion. Cela nécessite de repenser l'épistémologie des sciences de gestion, le rôle des instrumentations de gestion et des discours managériaux, l'interdisciplinarité et sa place dans la régulation d'une économie mondialisée. Cela exige aussi d'interroger l'encadrement de thèse constitue comme enjeu pour l'avenir de la recherche. À partir de la réflexion et de la posture incarnée par Julienne Brabet, on plaide ici pour des politiques et des pratiques de gestion au service des hommes et de la société, et pour une démarche scientifique et une vision du monde assumée.

Formation

L'apprentissage : donner la priorité aux moins qualifiés

Cahuc Pierre ; Ferracci Marc
Paris : Presses de Sciences Po, 2015. - 98 p. - (Sécuriser l'emploi).

7L'apprentissage accroît l'insertion professionnelle des jeunes peu qualifiés. En revanche, son efficacité est pratiquement nulle pour les plus diplômés. En dépit de ce constat, les formations en alternance se développent principalement dans l'enseignement supérieur. Loin de faire jouer à l'apprentissage un rôle d'ascenseur social, son essor dans les études supérieures reproduit, voire accentue, les inégalités. Il faut concentrer l'aide publique là où elle est efficace et équitable, c'est-à-dire dans l'enseignement secondaire. C'est un objectif primordial en France, où 120 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire avec au mieux le brevet des collèges. Il est donc nécessaire de modifier le financement des formations en alternance et la gouvernance de l'enseignement professionnel.

Les chefs d'établissement : diriger une institution scolaire ou universitaire (XVIIe - XXe siècle)

Condette Jean-François (dir.)
Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2015, 362 p. - Histoire).

8Ce livre apporte une contribution neuve à l'histoire des chefs d'établissements scolaires et universitaires sur la longue durée (XVIIe-XXe siècle). Il s'intéresse aux proviseurs, principaux et directrices de lycées et collèges, aux directeurs et directrices d'écoles et d'écoles normales mais aussi aux doyens des facultés et aux présidents des universités. Il s'agit de connaître les modes de sélection et de nomination de cette élite administrative, d'en étudier les principales caractéristiques, tout en observant leur travail au quotidien.

Comprendre la transmission du travail

Wittorski Richard (dir.), Durrive Louis ; Filliettaz Laurent ; Rémery Vanessa ; Chretien Fanny ; Olry Paul ; Maubant Philippe ; Champy-Remoussenard Patricia ; Boulet Paul ; Lespessailles Corinne ; Puybonnieux Aurélie
Nîmes : Champ social, 2015. - 222 p. - (Formation des adultes et professionnalisation).

9Parler de transmission, littéralement « trans » et « mettre », sous-entend céder, mettre ce qu'on possède en la possession d'un autre, mais aussi de « faire passer » et « faire parvenir ». Dans les faits quand on s'intéresse à la transmission professionnelle : au contraire d'une dépossession de celui qui transmet, on constate un enrichissement (un nouveau sens et un nouvel intérêt accordé à son activité...), au contraire d'une permanence, on constate un enrichissement de l’ « objet » par celui qui « reçoit » (par des réinterprétations et attributions de sens nouveaux)... Dès lors, la transmission n'est-elle pas re-construction/ré-élaboration et non « réception » passive, permanence ou reproduction ? Dans cet ouvrage, la transmission du travail est abordée par 3 entrées complémentaires : les processus, les objets ou produits et les effets sur ceux qui transmettent.

La dérégulation universitaire : La construction étatisée des "marchés" des études supérieure

ARESER (octobre 2012 et décembre 2013 ; Paris). - Paris : Syllepse, 2015. - 366 p. - (La politique au scalpel).

10Le modèle universitaire néolibéral est censé résoudre les problèmes des vieilles universités engoncées dans une logique de service public égalitaire jugée inadaptée à la « globalisation » et à la « compétition » internationale. Afin de contrebalancer ces mots d'ordre ressassés sans preuve, des universitaires de quatre continents se sont réunis afin de faire le point sur la dérégulation mise en place. Le destin des universités est inséparable de celui des sociétés et des rapports de forces politiques, si bien que les déclinaisons universitaires du mode de gestion néolibéral inégalement dominant sont un révélateur des inégalités et des idéaux propres à chaque pays ou région du monde. En conséquence, le salut des universités dépend de la capacité du mouvement social et politique à se réapproprier un destin confisqué par des bureaucraties appliquant une doxa aveugle. Chacun a le droit d'accéder au savoir, et la recherche ne doit pas être asservie aux impératifs de la production marchande, comme le proposent la plupart des politiques mises en œuvre par imitation de « modèles » déjà en crise, là où ils existent, depuis plus de trente ans.

A l'école de l'autonomie : Epreuves et enjeux des dispositifs de deuxième chance

Denecheau Benjamin ; Houdeville Gérald ; Mazaud Caroline (dir.) ; Frétigné Cédric (préf.)
Paris : L'Harmattan, 2015. - 274 p. - (Education et formation).

11Voici étudiées les différentes formations s'adressant aux "jeunes sans qualification" : école de la deuxième chance, centre dépendant de l'Établissement public d'insertion de la Défense, plateformes d'insertion. Ces formations visent un engagement, une mobilisation, en vue de faciliter les conditions d'accès à un emploi ou une formation qualifiante. Ce livre s'emploie à rendre compte de cette prise en charge et de ce que les jeunes en retirent.

L'école des patrons : silence et morales d'entreprise à la Business school de Harvard

Anteby Michel ; Mennesson Isabelle (Traducteur)
Paris : Éd. Rue d'Ulm, 2015. - 260 p. - (Sciences sociales).

12Comment sont formés les patrons américains ? Quel sens moral retirent-ils de leur passage sur les bancs des business schools ? L'analyse ethnographique de Harvard apporte des réponses. Michel Anteby nous découvre les rouages d'une institution centenaire et dresse des parallèles entre la socialisation des professeurs et celle des élèves. De la préparation des séances de cours à la circulation dans les tunnels du campus, du système d'évaluation et de notation aux suspensions pour motif d'insuffisance académique, ce livre retrace le parcours éducatif de ceux qui aspirent à devenir patrons. Car ils évoluent dans un contexte qui promeut un silence normatif. Arguant de respecter une multitude de points de vue, l'école se refuse à prôner ouvertement une norme. C'est donc une étrange idéologie de la non-idéologie qui est interrogée ici, et un silence bien plus parlant qu'il n'y paraît.

Enseignement supérieur et justice sociale : Sociologie des expériences étudiantes en Europe

Paris : La Documentation française, 2015. - 196 p. - (Études & recherche).

13Les systèmes d'enseignement supérieur sélectionnent les étudiants, hiérarchisent les formations, arbitrent le financement des études entre le coût pour les individus et celui pour la collectivité. Mais tous ne proposent pas les mêmes choix. Certains favorisent les reprises d'études des salariés ; certains privilégient les concours, d'autres les dossiers et les entretiens... Quelle est la signification sociale que peut prendre la justice dans le cadre des études supérieures et de l'expérience des étudiants ? En empruntant aussi bien à la sociologie de l'expérience qu'aux théories de l'action publique et qu'à la philosophie, il s'agit de dépasser une vision de l’(in)juste, bien souvent limitée au seul examen des inégalités d'accès aux études selon l'origine. En complément des travaux portant sur les inégalités dans l'enseignement supérieur, ce travail identifie les conceptions de justice largement implicites qui fondent ces inégalités, ainsi que les mécanismes qui contribuent à mettre en acte cette justice sur quatre dimensions cruciales pour les étudiants : le financement des études, les mécanismes de sélection et d'admission, l'accès à l'emploi et, enfin, les modalités de formation. Une comparaison est proposée avec trois pays présentant des histoires et des structures universitaires variables : l'Angleterre, la Suède et la France.

La fabrique des diplômés

Maillard Fabienne
Paris : Le bord de l'eau, 2015. - 106 p. - (3e culture).

14Au nom du développement de l'« employabilité », le diplôme est devenu une condition pour accéder et conserver une place sur le marché du travail. L'appel au diplôme est devenu une injonction. Chaque individu doit se sentir responsable de son parcours professionnel puisque désormais tous les diplômes sont à « finalité professionnelle » et rendus accessibles « tout au long de la vie ». Cette politique de certification rompt avec le modèle éducatif traditionnel et promeut une nouvelle relation salariale ainsi qu'une nouvelle figure de travailleur : mobile, flexible, autonome et proactif, capable d'anticiper les évolutions du marché du travail.

La formation d'ingénieurs en alternance : Rythmes et temporalités vécues

Zaid Abdelkarim ; Lebeaume Joël (dir.)
Villeneuve d'Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, 2015. - 202 p. - (Education et didactique).

15Le rythme et de la progressivité de la formation sont souvent en cause lorsque l'on met en œuvre des contrats d'apprentissage. La conception et l'appropriation de ces rythmes intéressent tous les acteurs des formations den alternance (responsables, tuteurs, apprentis). On en rend compte ici à travers des textes de réflexion, une mise en perspective historique et des témoignages, comme celui de la formation dispensée par le CFA Ingénieurs 2000. Apparaissent alors dans la mise en œuvre des formations professionnelles les nuances entre temporalité prescrite, ressentie et vécue.

La formation professionnelle continue

Dubar Claude ; Nasser Catherine (collab.)
6ème édition. - Paris : La Découverte, 2015. - 125 p. - (Repères. Sociologie ; 28).

16Après la loi de 2014 présentée comme une « réforme profonde » de la formation professionnelle continue, une synthèse actualisée s'imposait. Cette nouvelle édition présente un rappel de son histoire et de ses antécédents, des données sur son financement et sur ses publics depuis quarante-cinq ans, un examen des trois « tares » avec lesquelles la loi de 2014 veut rompre : insuffisante efficacité, fortes inégalités et gouvernance opaque et bureaucratique. Ce livre permet de comprendre les évolutions en cours de la formation professionnelle continue dans la France et l'Europe des années 2010.

Former les militants, former les travailleurs : Les syndicats et la formation depuis la Seconde Guerre mondiale

Brucy Guy ; Laot Françoise F. ; Lescure, Emmanuel de (dir.)
Paris : Éditions l'Harmattan, 2015. - 222 p. - (Histoire et mémoire de la formation).

17Le présent ouvrage s'intéresse à la période du passage de l'"éducation ouvrière" à la "formation syndicale". C'est pour assurer leurs fonctions de représentants syndicaux dans différents organismes que les syndicalistes devaient être formés. Mais les rapports entre formation et syndicats concernent aussi l'ensemble des salariés au travers de leur formation professionnelle initiale et continue. Onze contributions explorent donc ici les différentes facettes des rapports entre syndicalisme et formation.

Vivre la construction identitaire en formation : savoir exister, se situer, devenir

Sumputh Malini ; Barbier René (préf.)
Lyon : Chronique sociale, 2015. - 168 p. - (Pédagogie formation. l'essentiel).

18Cherchant des moyens pour amener l'adulte fragilisé à trouver sa place dans sa formation, cherchant les voies à emprunter pour participer à l'épanouissement intellectuel, professionnel, personnel, voire même spirituel de l'adulte en formation, cet ouvrage montre comment l'analyse et la prise en compte du rapport au savoir de ces personnes, et de ces multiples dimensions, influent sur la formation pour en faire un processus émancipateur. En effet, il s'agit de comprendre comment amener l'apprenant à s'inscrire dans un rapport au monde, à soi et aux autres qui le transforme. Pour cela, il faut considérer qu'un adulte ne peut s'envisager lui-même, et pleinement, dans son apprentissage que si le dispositif pédagogique prend en compte la totalité de son être, sa singularité. L'auteur dégage ainsi trois dimensions du rapport au savoir : un « savoir exister » ; un « savoir se situer » ; un « savoir devenir ». A l'aide de multiples exemples, cet ouvrage décrit ces rapports au savoir. Il est également une illustration concrète de la démarche de recherche-action.

Le Doctorat et son avenir incertain. Trajectoires et identités : comparaison entre la France et l'Argentine (Cnam et Université nationale de Cuyo)

Aparicio Miriam ; Cros Françoise
Paris : L'Harmattan, 2015. - 172 p. - (Éducations et sociétés).

19Aujourd'hui, la massification et la mondialisation de l'enseignement supérieur conduisent à repenser l'insertion socio-économique des titulaires du doctorat ; notamment d'une part, dans une comparaison entre des pays aussi différents que la France et l'Argentine et, d'autre part, en prenant en considération des paramètres socio-psychologiques comme le rapport des étudiants au monde du travail, leurs représentations de l'avenir ou leurs motivations internes et externes.

Insertion

Jeunesses françaises : Bac + 5 made in banlieue

Truong Fabien
Paris : La Découverte, 2015. - 283 p. - (L'envers des faits).

20Ancien prof de lycée devenu sociologue, Fabien Truong a pendant dix ans des émeutes de 2005 aux attentats de janvier 2015 suivi et accompagné une vingtaine d'anciens élèves, du bac jusqu'à la fin de leurs études. Il dresse ici le portrait d'une certaine jeunesse, celle des banlieues populaires issues de l'immigration. Ce livre observe la dilution quotidienne de cette jeunesse dans la société. De la fac aux grandes écoles, en passant par les cycles plus courts, ces jeunes incarnent la face cachée d'une passion nationale : sortir de sa condition par l'école. Confrontés au stigmate des origines, à l'impératif de rentabilité assigné aux études longues et à la précarité, ils mènent un combat ordinaire pour gagner l'estime de soi et apprendre à naviguer entre les frontières du monde social.

Ni en emploi, ni en formation : Des jeunes laissés pour compte

Kramarz Francis ; Viarengo Martina
Paris : Presses de Sciences Po, 2015. - 112 p. - (Sécuriser l'emploi).

21Les jeunes désengagés à la fois du monde du travail et du système éducatif, aujourd'hui désignés par l'acronyme NEET - « Not in employment, in education or training » (sans emploi, ne suivant ni études ni formation) -, représentent plus de 16,3 % des 15-29 ans en France, et 15,7 % pour l'Europe. Ces chiffres ne sont pas seulement les symptômes de difficultés économiques, ils révèlent l'inopérance des systèmes éducatifs face à ces difficultés. Parce que le chômage touche davantage les jeunes ayant un faible niveau d'éducation et de compétences, y remédier passe par l'amélioration de l'offre éducative. Cet ouvrage compare les performances de divers programmes d'éducation, de formation et de prévention proposés aux enfants, aux adolescents et aux jeunes adultes dans plusieurs pays d'Europe ainsi qu'aux États-Unis. Il montre que les mesures visant à élargir et à prolonger l'accès à l'éducation générale ainsi que les programmes d'apprentissage et de prévention proposés dès la petite enfance aux familles défavorisées comptent parmi les plus efficaces pour améliorer l'entrée et le maintien des jeunes sur le marché du travail.

Sécuriser les parcours professionnels : Initiatives et responsabilités

Gazier Bernard, Tuchszirer Carole (dir.)
Paris : Wolters Kluwer France ; Noisy-le-Grand : CEE, 2015. - 190 p. - (Liaisons sociales).

22Comment définir précisément la sécurisation des parcours professionnels ? En quoi consiste-t-elle et à quels publics s'adresse-t-elle ? Quelles sont les démarches qui peuvent être mises en place et par qui ? Cet ouvrage décortique cette notion floue, et revient sur les actions et réformes engagées par les gouvernements et par les institutions en charge de l'emploi, mais aussi par les régions, les départements ou les communautés urbaines. Avec de nombreux exemples et témoignages d'experts, les auteurs approfondissent les initiatives visant à sécuriser l'emploi et des responsabilités des multiples acteurs. Ils mettent également en perspective la situation de l'Hexagone avec celle de l'Allemagne et des États-Unis où les réponses apportées se révèlent très différentes. Basé sur les travaux de la 33e session nationale de l'Institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle (INTEFP), ce livre propose une démarche et une réflexion réunissant représentants institutionnels, élus, dirigeants et DRH, partenaires sociaux, enseignants-chercheurs et journalistes.

Travail

Les embarras des recruteurs : Enquête sur le marché du travail

Marchal, Emmanuelle
Paris EHESS, 2015. – 271 p. - (Cas de figure)

23À l'aune des doutes des recruteurs, Emmanuelle Marchal rend compte des dysfonctionnements du marché du travail et des rôles joués par le recrutement dans l'exclusion et le chômage de longue durée. Malgré les atours technologiques ou réglementaires dont on peut parer le recrutement, les incertitudes auxquelles les recruteurs sont confrontés sont irréductibles. L’auteur s'intéresse aux trois moments critiques du recrutement : la définition et la mesure des compétences à rechercher, l'écriture et l'interprétation à donner aux offres et aux demandes d'emploi, les décisions à prendre. Qu’est ce qui contribue à nourrir les jugements de compétence et d'incompétence ? Aborder le recrutement en termes de valorisation/dévalorisation des qualités des candidats permet d'entrevoir que les créations d'emploi et le chômage se nourrissent autant, sinon davantage, des activités des acteurs des marchés du travail que du dynamisme de l'économie ou de la réglementation des marchés.

Encaisser ! Enquête en immersion dans la grande distribution

Benquet Marlène
Paris : La Découverte, 2015. - 334 p. - (Essais ; n0 434).

24Marlène Benquet a mené l’enquête pendant trois ans : d'abord caissière, puis stagiaire au siège du groupe et au sein de l'organisation syndicale majoritaire. Elle révèle les « dessous » de la grande distribution. L'identité des fondateurs (« des épiciers ») a été bouleversée par les actionnaires financiers : le management par la promotion a disparu, et les salariés vivent dans une insécurité grandissante. Dès lors, pourquoi acceptent-ils d'« encaisser » ces réorganisations ? Au sein du siège, le cloisonnement est de règle. Comment l'organisation syndicale majoritaire contribue-t-elle à la paix sociale ? Ni l'« adhésion » ni la répression ne suffisent à expliquer pourquoi les salariés s'investissent dans leur travail. Les stratégies patronales neutralisent les salariés mais ne les soumettent pas.

L'expérience des normes : Comprendre l'activité humaine avec la démarche ergologique

Durrive Louis ; Daniellou François (préf.)
Toulouse : Octarès, 2015. - 209 p. - (Travail et activité humaine).

25En quoi consiste l'approche ergologique de l'activité humaine ? L'être humain grandit dans une société constituée de normes, mais il n'est pas exposé passivement aux effets de celles-ci. En effet dans son effort pour vivre, il pose une exigence pour lui-même, celle de s'approprier la norme, de renormaliser à travers une mise en débat de sorte que la soumission n'en est plus toujours une : elle peut aussi être une opportunité d'exister avec les autres. Le retravail des normes par chacun est alors une revendication de santé et d'autonomie pour l'individu. Mais la réciproque est également vraie : la norme, pour fonctionner, a besoin de la renormalisation. Car en même temps qu'elle exige la conformité, la norme doit compter sur le retraitement singulier que chacun fera d'elle, afin de la rendre opérationnelle. La norme fait l'homme et l'homme fait la norme. Pour le comprendre et en tirer les conséquences au travail et en formation, il faut saisir l'activité humaine à partir de l'expérience des normes.

Perspectives de l'OCDE sur les compétences 2015 : Les jeunes, les compétences et l'employabilité

Organisation de coopération et de développement économiques (Paris). - Paris : OCDE, 2015. - 163 p.

26En 2013, 39 millions de jeunes âgés de 16 à 29 ans dans les pays de l'OCDE n'avaient pas d'emploi et ne suivaient ni études ni formation (formant le groupe dit des NEET, pour Neither in Employment nor in Education or Training). Ils sont 5 millions de plus qu'avant la crise de 2008. Les NEET sont particulièrement nombreux dans les pays d'Europe du Sud qui ont le plus souffert de la crise (plus de 25 % des jeunes adultes en Espagne et en Grèce). Plus inquiétant encore, près de la moitié des NEET quelques 20 millions de jeunes ne sont pas à la recherche d'un emploi.

Produire le consentement = Manufacturing Consent

Burawoy Michael ; Ravelli Quentin (Traducteur)
Montreuil : la Ville brûle, 2015. - 303 p. - (Mouvement réel).

27Depuis les années 1930, les sociologues du travail se demandent pourquoi les ouvriers ne travaillent pas plus... Michael Burawoy se demande pourquoi les ouvriers travaillent aussi dur, et ce qui les fait consentir à leur propre exploitation. Il a travaillé une année à la chaîne d'une usine de moteurs de la banlieue de Chicago. Produire le consentement mêle descriptions ethnographiques et théorie du procès de travail capitaliste. La production est un jeu dont les travailleurs élaborent eux-mêmes les règles, et cet ensemble de pratiques informelles construisant un espace de travail en partie contrôlé par les ouvriers, loin d'atténuer l'exploitation, la renforce. Classique de la sociologie du travail, « Produire le consentement », n'avait jamais été traduit.

A signaler

L'autonomie, clé du changement

28Hermann Frank

29Lyon : Chronique sociale, 2015. - 295 p. - (Comprendre la société. L'essentiel).

Le décrochage scolaire

30Bernard Pierre-Yves
3ème éd. - Paris : Presses universitaires de France, 2015. - 128 p. - (Que sais-je ?).

La destruction de l'université française

31Granger Christophe

32Paris : La Fabrique Editions, 2015. - 184 p.

La dynamique des métiers de l'ergonomie : nouveaux enjeux de coopération et de pluridisciplinarité. Actes du séminaire

33Hubault François (dir.)
Séminaire annuel de Paris 1, La dynamique des métiers de l'ergonomie (3, 4 et 5 juin 2013 ; Université Paris 1, Paris). - Toulouse : Octarès, 2015. - 107 p. - (Le travail en débats. Série Séminaire Paris 1).

École : est-ce vraiment mieux ailleurs ? : Un regard comparatif sur les systèmes éducatifs européens par un enseignant de terrain

34Cassou Jean
Paris : Les impliqués, 2015. - 246 p.

L'évaluation professionnelle : réflexions sur les blocages et modernités d'une pratique française

35Lhermie Stéphane
2e éd. - Le Mans : Gereso, 2015. - 139 p. - (Développement personnel et efficacité professionnelle).

La Fabrique du conformisme

36Maurin Eric
Paris : Seuil ; Paris : La République des Idées, 2015. - 117 p. - (La République des idées).

Histoire du système éducatif

37Troger Vincent ; Ruano-Borbalan Jean-Claude
4e éd. - Paris : Presses universitaires de France, 2015. - 127 p. - (Que sais-je ? ; n) 3729) .

Le journalisme en questions : former pour innover / Conférence nationale des métiers du journalisme (05 ; 2 et 3 octobre 2014 ; UNESCO, Paris)

38Charon Jean-Marie, Papet Jacqueline (dir.)
Paris : L'Harmattan ; [Bry-sur-Marne] : INA éditions, 2015. - 289 p. - (Les Médias en actes). Colloque tenu sous le titre : "Former pour innover"

La Machine est ton seigneur et ton maître

39Jenny Chan, Xu Lizhi, Izoard Celia (préf.)
Marseille : Agone, 2015. - 111 p. - (Cent mille signes).

Le manager de proximité : au cœur de la performance de l'entreprise

40Duséhu Bertrand
Le Mans : Gereso, 2015. - 189 p.

Mentir au travail

41Rolo Duarte
Paris : PUF/Le Monde, 2015. - 142 p. - (Partage du savoir).

MOOC, COOC : la formation professionnelle à l'ère du digital

42Pfeiffer Laetitia
Paris : Dunod, 2015. - 212 p. - (Fonctions de l'entreprise).

Où vont les pédagogues ? : Philippe Meirieu et la pédagogie

43Rakovitch Jean (dir.) ; Robert André D. ; Hameline Daniel ; Cédelle Luc ; Carraud Françoise ; Houssaye Jean ; Avanzini Guy ; Cifali Bega Mireille ; Hadji Charles ; Mathon Ostiane ; Favey Eric ; Rey Bernard ; Prost Antoine ; Meirieu Philippe ; Kambouchner Denis
Issy-les-Moulineaux : ESF, 2015. - 173 p.

Le plan réussite en licence : quelles actions, quels effets, quelles perspectives ?

44Perret Cathy (dir.)
Dijon : Editions Universitaires de Dijon, 2015. - 256 p. - (Collection U21).

Pratiques pour une école inclusive : Agir ensemble

45Manço Altay A. (dir.) ; Dujeu Stéphanie (collab.)
Paris : L'Harmattan, 2015. - 235 p. - (Compétences interculturelles).

Qu'est-ce que le digital labor ?

46Cardon Dominique ; Casilli Antonio A.
Bry-sur-marne : INA, 2015. - 101 p. - (Études & controverses).

La recherche en éducation : pluralité et complexité

47Marmoz Louis, Marmoz Raoul (dir.)
Congrès de l'AFIRSE - Association Francophone Internationale de Recherche Scientifique en Education (2013 ; Montréal, Canada)
Paris : L'Harmattan, 2015. - 247 p. - (Association Francophone Internationale de Recherche Scientifique en Education).

Santé et bien-être au travail : des méthodes d'analyse aux actions de prévention

48Sarnin Philippe ; Kouabenan Dongo Rémi ; Bobillier-Chaumon Marc-Eric, Dubois Michel, Vacherand-Revel Jacqueline (dir.) Association Internationale de Psychologie du Travail de Langue Française
Paris : L'Harmattan, 2015. - 315 p. - (Psychologie du travail et ressources humaines).

Les services à la personne

49Devetter François-Xavier ; Jany-Catrice Florence ; Ribault Thierry
Paris : La Découverte, 2015. - 126 p. - (Repères. Économie ; 526).

Sociologie de l’Education

50Rayou Patrick
1ère éd. - Paris : Presses universitaires de France, 2015. - 126 p. - (Que sais-je ? ; n° 2270)

Stratégies d'emploi et de compétences en France

51Organisation de coopération et de développement économiques (Paris)
Paris : OCDE, 2015. - 159 p. - (Revues de l'OCDE sur la création locale d'emplois).

Techniques pour prendre des notes vite et bien : Acquérir les bons réflexes sur clavier ou au stylo - Utiliser toutes les manières d'abréger - Structurer les notes

52Richard-Postal Patricia
2è édition. - Paris : Eyrolles, 2015. - 275 p. - (Livres outils. Efficacité professionnelle).

Validation des acquis de l'expérience et ingénierie territoriale

53Massip-Zillhardt Anne ; Pineau Gaston (préf.) ; Breton Hervé (Postfacier), auteur du colophon, etc...
Paris : L'Harmattan, 2015. - 174 p. - (Ingénieries et formations).

Haut de page

Table des illustrations

URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-1.png
Fichier image/png, 20k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-2.png
Fichier image/png, 23k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-3.png
Fichier image/png, 23k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-4.png
Fichier image/png, 19k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-5.png
Fichier image/png, 22k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-6.png
Fichier image/png, 18k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-7.png
Fichier image/png, 24k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-8.png
Fichier image/png, 11k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-9.png
Fichier image/png, 25k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-10.png
Fichier image/png, 12k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-11.png
Fichier image/png, 27k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-12.png
Fichier image/png, 26k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-13.png
Fichier image/png, 13k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-14.png
Fichier image/png, 32k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-15.png
Fichier image/png, 12k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-16.png
Fichier image/png, 12k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-17.png
Fichier image/png, 19k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-18.png
Fichier image/png, 13k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-19.png
Fichier image/png, 24k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-20.png
Fichier image/png, 17k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-21.png
Fichier image/png, 22k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-22.png
Fichier image/png, 18k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-23.png
Fichier image/png, 27k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-24.png
Fichier image/png, 14k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-25.png
Fichier image/png, 22k
URL http://formationemploi.revues.org/docannexe/image/4629/img-26.png
Fichier image/png, 26k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Lectures », Formation emploi [En ligne], 132 | octobre-décembre 2015, mis en ligne le 25 janvier 2016, consulté le 10 décembre 2016. URL : http://formationemploi.revues.org/4629

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page