Navigation – Plan du site

Quand la transition post-diplôme préfigure les mobilités professionnelles

Quatre certifications professionnelles dans les cantons de Vaud et Genève
When the post-graduation transition foreshadows professional mobility : Four professional certifications in the cantons of Vaud and Geneva
Wenn der Übergang nach bestandenem Diplom die berufliche Mobilitätvorausahnen lässt : Vier Arten von Berufsbildungsabschlüssen in den Kantonen Waadt und Genf
Cuando la transición posdiploma prefigura las movilidades profesionales : cuatro certificaciones profesionales en los cantones de Vaud y Genève
François Rastoldo et Rami Mouad
p. 77-100

Résumés

A partir d’une enquête auprès des diplômés de l’enseignement secondaire II, cet article présente un panorama des transitions vers la vie active et la poursuite d’études des diplômés genevois et vaudois, dix-huit mois après l’obtention d’un diplôme professionnel. Le niveau d'exigence du diplôme et l'organisation de la formation influencent ce processus de transition. Les titulaires d’un certificat fédéral de capacité (CFC) obtenu en alternance connaissent une meilleure insertion sur le marché de l’emploi, alors que les titulaires de CFC obtenu en école poursuivent davantage leur formation.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1. Une problématique de transition
2. Du dual vers l'emploi et de l'école vers les études
3 Des formes de transition post-diplôme rarement linéaires
4. L'expérience de l'entreprise facilite la qualité de l'insertion professionnelle
5. Les poursuites d’études, entre ouverture vers le supérieur et requalification
Conclusion

Aperçu du début du texte

Mener l’ensemble des jeunes vers une première certification pour leur permettre, dans les meilleures conditions, une transition vers la vie active ou des études supérieures, représente un enjeu majeur des systèmes de formation.

En Suisse, cet objectif est formalisé par un engagement politique (CDIP, 2011) qui vise à qualifier 95 % des jeunes par un diplôme de niveau secondaire II (niveau de CITE 3).

La formation professionnelle est au cœur de cette volonté. En effet, elle certifie une grande partie de la jeunesse – 77 % en Suisse et 54 % dans les cantons de Vaud et de Genève (calculé d’après OFS, 2014a), mais elle prime également dans les stratégies éducatives publiques de formation.

En Suisse, Confédération et cantons mettent en place des politiques publiques de valorisation de la formation professionnelle. Il s’agit d'attirer davantage de jeunes, en arguant qu'une formation professionnelle, surtout duale, permet une bonne articulation entre formation et emploi (DEFR, 2013 ; OFPC, 201...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Rastoldo et Rami Mouad, « Quand la transition post-diplôme préfigure les mobilités professionnelles », Formation emploi, 133 | 2016, 77-100.

Référence électronique

François Rastoldo et Rami Mouad, « Quand la transition post-diplôme préfigure les mobilités professionnelles », Formation emploi [En ligne], 133 | Janvier-Mars 2016, mis en ligne le 21 avril 2018, consulté le 29 mai 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4658

Haut de page

Auteurs

François Rastoldo

Sociologue au Service de la recherche en éducation (SRED) du Département de l'Instruction publique, de la Culture et du Sport du canton de Genève

Rami Mouad

Statisticien au Service de la recherche en éducation (SRED) du Département de l'Instruction publique, de la culture et du Sport du canton de Genève

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page