Navigation – Plan du site

Les réseaux d'entreprises formatrices : une nouvelle forme d'apprentissage en Suisse

Training networks : A new form of apprenticeship in Switzerland
Lehrbetriebsverbünde – eine neue Form von Berufslehre in der Schweiz
Las redes de empresas formadoras : una nueva forma de aprendizaje en Suiza
Regula Julia Leemann, Sandra Da Rin et Christian Imdorf
p. 139-156

Résumés

Les réseaux d'entreprises formatrices constituent un modèle du système de formation professionnelle en alternance Suisse. Petites et moyennes entreprises peuvent ainsi mutualiser la formation des apprentis. Quelles raisons poussent les entreprises à participer à ce nouveau type d’organisation ? Quels conflits et tensions naissent au sein de ces réseaux ? Les analyses s’appuient sur quatre cas de réseaux et sur la théorie de l'économie des conventions. Ces réseaux naissent d’une pluralité de motifs de participation, source d’insatisfaction dans les entreprises et de conflits dans les réseaux tout au long du parcours de formation.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1 Les réseaux d’entreprises formatrices peinent à se développer
2 Les raisons plurielles de l’engagement des entreprises
3 La participation des entreprises : Entre investissement et engagement civique
3.1 Accroître la main-d’œuvre qualifiée et favoriser l’insertion des jeunes socialement défavorisés…
3.2… ou pour améliorer l’employabilité, attirer et insérer plus de jeunes grâce à une formation réputée
4 Une pluralité de motifs de participation, source de conflits
4.1 Le recrutement et la sélection échappent à l’entreprise
4.2 L’entreprise, entre perte d’autorité et de productivité
4.3 La concurrence fait obstacle à l’emploi d’apprentis diplômés
Conclusion

Aperçu du début du texte

En raison des évolutions technologiques, économiques et sociales, le système de formation professionnelle en alternance est appelé à adapter son mode d'organisation pour répondre à ses missions de qualification et d'intégration. Dans ce contexte sont nés, au cours des deux dernières décennies, en Suisse (mais aussi dans d'autres pays), les réseaux d'entreprises formatrices (REF) dans lesquels des petites et moyennes entreprises (PME) mutualisent la formation des apprentis. Les apprentis tournent entre les différentes entreprises. Une organisation principale est chargée de recruter les apprentis et d'organiser la formation.

Ce dispositif soulève deux questions : Quelles sont les raisons qui poussent les entreprises à participer à ce nouveau type d’organisation ? Quels sont les conflits et les tensions qui naissent au sein du REF ?

Dans un premier temps, nous présenterons le modèle REF mis en place en Suisse et les résultats d'une évaluation de l'Office Fédéral Suisse de la formation pr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Regula Julia Leemann, Sandra Da Rin et Christian Imdorf, « Les réseaux d'entreprises formatrices : une nouvelle forme d'apprentissage en Suisse », Formation emploi, 133 | 2016, 139-156.

Référence électronique

Regula Julia Leemann, Sandra Da Rin et Christian Imdorf, « Les réseaux d'entreprises formatrices : une nouvelle forme d'apprentissage en Suisse », Formation emploi [En ligne], 133 | Janvier-Mars 2016, mis en ligne le 21 avril 2018, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4666

Haut de page

Auteurs

Regula Julia Leemann

Prof. Dr. Chaire de sociologie de l'éducation. Haute école pédagogique de la Suisse du Nord-Ouest, Bâle

Sandra Da Rin

Lic. Phil. Sociologue. Ecole de formation professionnelle, supérieure et continue de Berne

Christian Imdorf

Prof. Dr. Sociologue. Institut de sociologie, université de Berne

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page