Navigation – Plan du site

Quand les interactions en formation renforcent les inégalités

When interactions during training reinforce inequalities
Wenn Interaktionen in der Ausbildung die Ungleichheiten verstärken
Cuando las interacciones en formación refuerzan las desigualdades
Barbara Duc
p. 177-197

Résumés

Cette contribution s’intéresse aux interactions entre apprenti-e-s et formateurs, durant la période de formation, en Suisse. Il s’agit de mieux comprendre les processus interactionnels en jeu dans la reproduction des inégalités. A cet effet, nous mobilisons une approche qualitative qui s’appuie sur des données audio-vidéo documentant le parcours de formation d’un apprenti automaticien. Une attention particulière est accordée à certaines caractéristiques de cet apprenti qui, au fil de son parcours, deviennent sources de marginalisation et de stigmatisation.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1 Le rôle des interactions dans la reproduction des inégalités en formation
1.1 La socialisation professionnelle : participation à des communautés de pratique et identification
1.2 Des dynamiques de participation et d’identification à l’œuvre dans l’interaction
1.3 Saisir des dynamiques de participation et d’identification à travers des trajectoires situées
2 Dynamiques de participation et d’identification d’un apprenti automaticien
2.1 Dynamiques de participation régressives et catégorisation comme un apprenti faible
2.2 Des phénomènes qui se cristallisent au fil du parcours de formation
3 Le niveau scolaire et l’origine étrangère de l’apprenti comme stigmates
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’enjeu de cette contribution est de questionner la reproduction des inégalités en formation professionnelle initiale telle qu’elle se joue au cours des situations de formation et en particulier des interactions verbales et non verbales dans lesquelles les apprenti-e-s s’engagent avec les enseignant-e-s, formateurs et formatrices, collègues, autres apprenti-e-s. La présente étude met en évidence les processus interactionnels en jeu dans cette reproduction.

Le système éducatif suisse est considéré comme l’un des systèmes européens les plus sélectifs (Meyer, 2011), et en particulier à deux de ses moments clés : le passage de l’école primaire au secondaire I et le passage du secondaire I au secondaire II. Ces passages sont marqués par des sélections à l’entrée des différentes filières qui composent les degrés secondaires.

Ces sélections ne vont pas sans produire des inégalités puisque le sexe, l’origine sociale et le statut migratoire jouent un rôle prépondérant dans les différentes dé...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Barbara Duc, « Quand les interactions en formation renforcent les inégalités », Formation emploi, 133 | 2016, 177-197.

Référence électronique

Barbara Duc, « Quand les interactions en formation renforcent les inégalités », Formation emploi [En ligne], 133 | Janvier-Mars 2016, mis en ligne le 21 avril 2018, consulté le 28 mai 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4683

Haut de page

Auteur

Barbara Duc

Docteure en sciences de l’éducation, maître de recherche à l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (Lausanne, Suisse)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page