Navigation – Plan du site

Pour une anticipation stratégique des besoins en « compétences vertes » : l’outil CIPEGE

Towards a strategic anticipation of “green competencies” : The CIPEGE tool
Strategische Ermittlung des Bedarfs an „ökologischen Kompetenzen“ : das Instrument „Cipege“
Para una anticipación estratégica de las necesidades en “competencias verdes” : el instrumento Cipege
Christelle L. Garrouste et Estelle Courtial
p. 155-177

Résumés

Le Centre international de prospective de l’emploi en géosciences et environnement (CIPEGE) développe, depuis 2013, un outil innovant d’anticipation, notamment, sur les tendances du marché. Il s’agit d’anticiper les stratégies en matière de besoins en compétences dans le domaine des géosciences et de l’environnement, en France. On présente ici les résultats préliminaires des premières simulations à l’horizon 2020, qui s’appuient sur une combinaison d’anticipations économétriques et d’ingénierie des systèmes.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1 Les géosciences et l’emploi : secteurs porteurs et secteurs en berne
1.1 La transition énergétique et l’emploi : quelles spécificités françaises au regard de nos partenaires européens ?
1.2 L’emploi en géosciences en France : le Master, garant d’un emploi en lien avec la formation
2 Le CIPEGE : vers un outil d’anticipation interdisciplinaire de l’employabilité
2.1 Modéliser l’employabilité
2.2 Anticiper l’évolution de l’employabilité : approche de commande prédictive
3 Simuler l’impact des stratégies institutionnelles sur l’employabilité
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis le Sommet de la Terre de Rio, en 1992, les notions « d’économie verte » et « d’emplois verts » ont progressivement envahi les discours médiatiques et politiques. Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (2011) définit l’économie verte comme une économie qui engendre une amélioration du bien-être humain et de la justice sociale, tout en réduisant sensiblement les risques environnementaux et les pénuries écologiques.

Plusieurs mesures ont été adoptées afin de favoriser la transition vers une économie verte au niveau international, telles que les quotas d’émissions de gaz à effet de serre adoptés en 1995, suite à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, le protocole de Kyoto, ou les objectifs « 20-20-20 » fixés par la Commission européenne en 2010. Parallèlement, les Etats se sont fixés des objectifs afin d’accélérer le « verdissement » de leur économie (comme le « Climate Change Act » de 2008 en Grande-Bretagne, ou le Grenelle de l’envir...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christelle L. Garrouste et Estelle Courtial, « Pour une anticipation stratégique des besoins en « compétences vertes » : l’outil CIPEGE », Formation emploi, 135 | 2016, 155-177.

Référence électronique

Christelle L. Garrouste et Estelle Courtial, « Pour une anticipation stratégique des besoins en « compétences vertes » : l’outil CIPEGE », Formation emploi [En ligne], 135 | Juillet-Septembre 2016, mis en ligne le 12 octobre 2018, consulté le 24 avril 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4836

Haut de page

Auteurs

Christelle L. Garrouste

Enseignante-chercheure en économie au Laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt (LIPHA, EA7373), à l’université Paris XII (UPEC université Paris-EST Créteil) - Faculté AEI (Administration et échanges internationaux) et chercheure associée au Laboratoire d’économie d’Orléans (LEO, CNRS UMR7322)

Estelle Courtial

Enseignante-chercheure en automatique au Laboratoire pluridisciplinaire de recherche en ingénierie des systèmes, mécanique, énergétique (PRISME, EA 4229) de l’université d’Orléans

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page