Skip to navigation – Site map

Entre universitarisation et « professionnalisation » : la formation des assistant-e-s de service social, en France et en Italie

Between academization and “professionalization” : the vocational training of social worker in France and Italy
Zwischen ‚Universitarisierung‘ und Professionalisierung : die Ausbildung von Sozialarbeitern in Frankreich und Italien
Entre universitarización y “profesionalización” : la formación de los/las asistentes sociales en Francia e Italia
Ruggero Iori
p. 39-58

Abstracts

This article explores how European policies introducing higher vocational studies have transformed university systems in Italy and France. Our empirical analysis offers an over-time, cross-national comparison of professional training for social workers, investigating its role within the university as a specific (educational) field and as a training device. Our results thus offer crucial insights on competing understandings of higher education in the two countries.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

1 De la « formation » à l’ « enseignement »
2 Revendiquer l’écart pédagogique et institutionnel ?
Conclusion : entre formation professionnelle et enseignement professionnalisé

Text / first lines

La réforme dite « LMD » (licence-master-doctorat) en France, ou « 3 + 2 », en Italie, a été introduite au début des années 2000 dans la plupart des pays européens, suite à la déclaration de Bologne. Elle a inscrit formellement la formation professionnelle au sein de l’enseignement supérieur et a conduit, dans le même temps, à une standardisation des cursus, à l’image de la » formation permanente ». Au principe de cette réforme se trouve une conception renouvelée de l’individu comme acteur rationnel qui construit son parcours professionnel individualisé en choisissant des « modules » (Tanguy, 2005). L’idée de « formation tout au long de la vie », introduite par les traités européens (protocole de Lisbonne), témoigne aussi de ce mouvement d’ensemble. Au sein des formations de « travail social », espace à la frontière entre enseignement supérieur et formation professionnelle pour adultes, entre formation initiale et continue, donnant accès à des titres « protégés », le processus de Bol...

Top of page

References

Bibliographical reference

Ruggero Iori, « Entre universitarisation et « professionnalisation » : la formation des assistant-e-s de service social, en France et en Italie », Formation emploi, 138 | 2017, 39-58.

Electronic reference

Ruggero Iori, « Entre universitarisation et « professionnalisation » : la formation des assistant-e-s de service social, en France et en Italie », Formation emploi [Online], 138 | Avril-Juin 2017, Online since 10 July 2019, connection on 21 November 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/5071

Top of page

About the author

Ruggero Iori

Doctorant en sociologie et ATER (Attaché temporaire d’enseignement et de recherche) à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, membre du laboratoire PRINTEMPS (Professions, institutions, temporalités) UMR 8085 CNRS/UVSQ.

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page