Navigation – Plan du site

Les universités françaises à l’heure de la formation tout au long de la vie : une ultime chance d’ouverture aux adultes ?

French universities and Lifelong Learning : an opportunity for adult learners ?
Die französischen Universitäten im Kontext des lebenslangen Lernens : eine letzte Chance der Öffnung für Erwachsene ?
Las universidades francesas a la hora de la Formación a lo largo de la vida : ¿una última oportunidad de apertura a los adultos ?
Isabelle Borras et Nathalie Bosse
p. 117-138

Résumés

La formation continue fait partie des missions des universités françaises depuis 1968. Mais la plupart s’y sont peu engagées et l’accès des adultes à l’enseignement supérieur est peu développé. Les politiques de formation tout au long de la vie (FTLV), impulsées par les instances internationales depuis les années 2000, peuvent-elles changer la donne ? En transformant les modes d’accès et les contenus de formations pour établir un continuum entre formation initiale et formation continue, permettent-elles d’ouvrir les universités françaises aux adultes ? Pour répondre à ces interrogations, nous questionnons l’évolution des frontières entre formation initiale et formation continue à l’université, en France, au regard d’éclairages internationaux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Un brouillage des frontières questionné dans les comparaisons internationales
2 En France, une démarcation officielle adossée aux modes de financement
3 Une démarcation interrogée par les acteurs et les usages
3.1. Les difficultés du repérage des adultes en reprises d’études non financées 
3.2 De jeunes alternants en formation continue
Conclusion : Déplacer le débat sur les conditions d’études des étudiants non traditionnels

Aperçu du début du texte

Depuis plusieurs décennies, la formation continue et l’éducation des adultes font partie des missions de l’enseignement supérieur français. Depuis 1968, cette mission est réaffirmée au fil des lois d’orientation sur l’enseignement supérieur. Elle est encadrée par le code de l’éducation et le code du travail, à cheval entre service public d’éducation et offre sur le marché concurrentiel (Denantes, 2006). Les fortes attentes en matière de justice sociale et de compétitivité économique adressées à la formation continue en général, et à la formation continue supérieure en particulier, expliquent la constance du législateur. Avec plus des deux tiers d’une classe d’âge entrant aujourd’hui dans la vie active avec au moins un baccalauréat, les reprises d’études devraient de plus en plus se situer à ce niveau d’éducation.

Pourtant, malgré l’attrait que représente l’apport de ressources propres issues de la formation continue dans un contexte de restrictions budgétaires, les universités sont ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Borras et Nathalie Bosse, « Les universités françaises à l’heure de la formation tout au long de la vie : une ultime chance d’ouverture aux adultes ? », Formation emploi, 138 | 2017, 117-138.

Référence électronique

Isabelle Borras et Nathalie Bosse, « Les universités françaises à l’heure de la formation tout au long de la vie : une ultime chance d’ouverture aux adultes ? », Formation emploi [En ligne], 138 | Avril-Juin 2017, mis en ligne le 10 juillet 2019, consulté le 20 août 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/5099

Haut de page

Auteurs

Isabelle Borras

Ingénieure de recherche (sociologie/économie), directrice du centre associé Céreq de Grenoble, CREG (Centre de recherche en économie de Grenoble), université Grenoble Alpes

Articles du même auteur

Nathalie Bosse

Chargée d’études (sciences de l’éducation), centre associé Céreq de Grenoble, CREG (Centre de recherche en économie de Grenoble), université Grenoble Alpes

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page