Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Après le numéro spécial des 30 ans d’analyses portées par le Céreq, publié en décembre 2001, ce nouveau numéro spécial est un anniversaire pour la Revue Formation Emploi car l’entrée dans une numérotation à trois chiffres marque aussi les 25 ans de la revue.

2Ce quart de siècle appelait à une marque particulière, et ce numéro vient concrétiser une sorte de retour sur l’histoire de la revue, où nous avons invité des auteurs à repositionner les évolutions du champ que représente la relation formation-emploi-travail et à souligner les apports de la revue tout au long de son existence.

3Il est important de relever la pérennité des débats thématiques qui conforte la pertinence du champ couvert par la revue. Certes, des déplacements structurels importants ont eu lieu durant ces décennies, qu’ils relèvent de la transformation du système éducatif (accentuation des diplômés du secondaire et du supérieur), de la transformation du système productif (formes renouvelées de la division du travail en lien avec une internationalisation des échanges), ou de la transformation des mobilités et des trajectoires  (tendance à l’individualisation des parcours professionnels). Pour autant, dans les pages qui suivent, il est également frappant de constater la pérennité des interrogations accompagnant cette triple transformation.

4Pour cette raison, ces regards sur les 25 années d’existence de la revue amènent à conforter sa place et son positionnement original sur la scène nationale. D’une part, en ces périodes de transformations socio-économiques profondes et parfois brutales, l’observation des relations entre formation, emploi et travail est, et reste, un enjeu essentiel de société, dont la compréhension est primordiale pour éclairer le débat public et la construction de politiques appropriées à ces évolutions. En ce sens, une illustration d’actualité peut en être donnée par les multiples contributions du Céreq à l’accompagnement des réformes engagées dans l’enseignement secondaire, dans -l’enseignement supérieur, ou encore, dans le domaine de la formation professionnelle.

5D’autre part, la revue Formation Emploi a su construire un positionnement original, en interface entre un sérieux académique apporté et porté par le comité de rédaction, et une posture d’expertise publique rappelée par le soutien actif du Céreq dans la vie de la revue. Cette originalité est une marque de fabrique qui se nourrit des apports mutuels de la  recherche et de l’expertise publique. Ce positionnement de la revue est, au fond, le calque de celui du Céreq, qui ambitionne cette conciliation entre l’exigence d’un sérieux de l’observation en prise avec la recherche académique, et la nécessité d’affirmation de son utilité sociale par son rôle d’opérateur public dans ce champ spécifique et profondément essentiel à une transformation harmonieuse de la société qu’est la relation formation-emploi-travail. C’est aussi une certaine pérennité de ce positionnement mutuellement bénéfique que le Céreq ambitionne pour son futur et celui de la revue.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Quéré, « Avant-propos », Formation emploi, 101 | 2008, 1.

Référence électronique

Michel Quéré, « Avant-propos », Formation emploi [En ligne], 101 | janvier-mars 2008, mis en ligne le 16 septembre 2008, consulté le 23 avril 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/986

Haut de page

Auteur

Michel Quéré

Directeur du Céreq

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page