Navigation – Plan du site

De la professionnalité des étudiants à leur employabilité, n’y a-t-il qu’un pas ?

From the professionalism of students to their employability, is there only one step ?
Von der Professionalität der Studierenden zur Beschäftigungsfähigkeit – nur ein Schritt ?
De la profesionalidad de los estudiantes a su empleabilidad ¿hay sólo un paso ?
Catherine Béduwé et Virginie Mora
p. 59-77

Résumés

Les parcours de formation dans l’enseignement supérieur sont émaillés d’épisodes professionnalisants qui s’enchaînent ou se superposent dans des combinaisons variées. La professionnalité d’un étudiant résulte alors d’un processus d’accumulation – plus ou moins singulier et riche – de compétences et de signaux qui, au-delà de son diplôme terminal, influencent son insertion professionnelle à venir. L’enquête « Génération 2010 » permet de montrer qu’il existe une diversité de profils de professionnalité chez les étudiants, quel que soit leur niveau de formation. Et chacun de ces profils révèle une variété de stratégies individuelles d’insertion, mais aussi d’attentes professionnelles qui nuancent l’idée que la professionnalisation suffirait à la réussite professionnelle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Comment les étudiants construisent-ils leur professionnalité ?
1.1 Les éléments de parcours qui participent de la professionnalisation
1.2 La diversité des profils de professionnalité étudiante, au-delà du diplôme final
2 Explorer les liens entre professionnalité et modalités d’insertion professionnelle ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

La professionnalisation des études supérieures visant à ancrer les savoirs dans la réalité du monde du travail n’est pas nouvelle. La pression d’un chômage des jeunes toujours plus élevé a cependant conduit les pouvoirs publics à engager une véritable « course à la professionnalisation » des diplômes universitaires afin de développer l’employabilité de tous les étudiants (Caillaud, 2012). En 2002, avec la réforme du LMD (licence-master-doctorat), les universités ont ainsi progressivement mis en place, à chacun des trois grands niveaux de diplôme, une voie dite professionnelle à côté de la voie générale. En 2007, la loi LRU a franchi un pas supplémentaire en faisant de l’objectif d’insertion professionnelle une mission à part entière des Universités, les rendant ainsi responsables et même comptables de l’employabilité de leurs étudiants.

Au-delà de la construction d’une offre de formation professionnelle, c’est-à-dire d’une offre « à même de répondre à des besoins en compétences dans ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Béduwé et Virginie Mora, « De la professionnalité des étudiants à leur employabilité, n’y a-t-il qu’un pas ? », Formation emploi, 138 | 2017, 59-77.

Référence électronique

Catherine Béduwé et Virginie Mora, « De la professionnalité des étudiants à leur employabilité, n’y a-t-il qu’un pas ? », Formation emploi [En ligne], 138 | Avril-Juin 2017, mis en ligne le 10 juillet 2017, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/5080

Haut de page

Auteurs

Catherine Béduwé

Ingénieure de recherche, socio-économiste (CRM, Centre de recherche en management, Université Toulouse Capitole)

Articles du même auteur

Virginie Mora

Chargée d’études, sociologue (Céreq / DEEVA – Département entrées et évolutions dans la vie active)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page