Navigation – Plan du site

La mosaïque de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur : structuration et croissance de l’offre de places

The patchwork of apprenticeship training in the French higher education system : structuring and growth of place offer
Mosaik der Lehrausbildung im Höheren Bildungswesen : Strukturierung und Wachstum des Ausbildungsplatzangebots
El mosaico del aprendizaje en la enseñanza superior : estructuración y crecimiento de la oferta de lugares
Arnaud Pierrel
p. 99-115

Résumés

Cet article revient sur le développement des formations en apprentissage dans l’enseignement supérieur français, en articulant plusieurs monographies. Cela permet d’appréhender l’hétérogénéité constitutive de ce développement, tant entre les Centres de Formation des Apprentis qu’en leur sein. Nous montrons ce que les dynamiques différenciées à l’œuvre doivent à la position des établissements au sein de l’enseignement supérieur et aux contextes locaux concurrentiels dans lesquels ils s’insèrent. Méthodologiquement, l’article plaide pour une approche localisée et statistiquement désagrégée de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Genèses plurielles de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur
1.1 Les Instituts des techniques d’ingénieurs et de l’industrie, une position à établir
1.2 « Un CFA pas comme les autres » : position dominante et création autonome
1.3 De l’éclatement à la centralisation : la structuration progressive d’un CFA interuniversitaire
2 La structuration de l’offre de places : un catalyseur de l’hétérogénéité au sein des CFA
2.1 La croissance extensive de l’offre de places
2.2 L’hétérogénéité de l’offre de places dans les pratiques
Conclusion

Aperçu du début du texte

« 500 000 apprentis » : le mot d’ordre est repris, en France, par les gouvernements successifs. Il pare cette modalité particulière de formation qu’est l’apprentissage de maintes vertus, au premier rang desquelles son efficacité supposée pour enrayer le chômage des jeunes.

Si les effectifs apprentis ont cru depuis une vingtaine d’années, tous les niveaux de formation n’y ont pas également contribué. En effet, le nombre d’apprentis préparant un diplôme de niveau V régresse entre 1995 et 2014 (- 57 500), tandis qu’augmentent les effectifs de niveau IV (+ 70 350) et, plus encore, de l’enseignement supérieur (+ 118 000). Sur cette période de vingt ans, plus on s’élève dans la hiérarchie des niveaux de formation, plus le taux de croissance annuel moyen des effectifs apprentis est fort, passant de - 1,5 % au niveau V à + 17,4 % au niveau I. L’enseignement supérieur constitue ainsi, sur les vingt dernières années, le principal pourvoyeur de la croissance des effectifs apprentis.

Ce constat d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arnaud Pierrel, « La mosaïque de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur : structuration et croissance de l’offre de places », Formation emploi, 138 | 2017, 99-115.

Référence électronique

Arnaud Pierrel, « La mosaïque de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur : structuration et croissance de l’offre de places », Formation emploi [En ligne], 138 | Avril-Juin 2017, mis en ligne le 10 juillet 2019, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/5085

Haut de page

Auteur

Arnaud Pierrel

Doctorant en sociologie au Groupe de recherches sociologiques sur les sociétés contemporaines (Gresco)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page