Navigation – Plan du site

La professionnalisation des universités par la formation continue des adultes : une comparaison Québec-France

The professionalization of the universities through their lifelong learning for adults : a comparison Quebec-France
Die Professionalisierung der Universitäten durch Erwachsenenfortbildung : ein Vergleich zwischen Quebec und Frankreich
La profesionalización de las universidades por la formación continua de los adultos : una comparación Québec-Francia
Pierre Doray et Christelle Manifet
p. 139-163

Résumés

Cet article interroge la professionnalisation des universités sur la base de leurs activités d’enseignement pour adultes. Il le fait de manière comparative, entre le Québec et la France, deux situations apparemment contrastées. Suivant l’analyse sociétale et les méthodes de la sociologie des catégories de l’intervention publique, l’analyse dégage deux trajectoires singulières de développement d’une offre universitaire à destination des adultes. En plus de révéler les catégories sociétales de la formation continue, cette méthode permet d’être attentif à ce qui les lie autant qu’à ce qui les éloigne. L’article montre que la professionnalisation des universités engage un système de conventions et de distribution des cartes entre Université, État, acteurs du travail et de l’emploi et individus en retour aux études et/ou au travail.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Au Québec, une professionnalisation endogène
1.1. L’ambition de l’éducation permanente
1.2. Dans les universités, un principe d’intégration des publics adultes
1.3 Une professionnalisation endogène et ses marges
2 En France, une professionnalisation exogène
2.1. L’ambition de la formation professionnelle continue (1950-1971)
2.2. Dans les universités, un service à part de formation continue
2.3. Une professionnalisation exogène sous tension
3 Quelles sont les dimensions de la professionnalisation de l’université ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

La professionnalisation des universités est explorée sous différentes voies. Une première voie est celle de l’introduction de profils, pratiques et discours managériaux dans la gestion des établissements (Kolsaker, 2014). Une seconde voie examine l’orientation croissante des étudiants vers les formations professionnelles (Crespo, 2013 ; Landrier et Nakhili, 2012). Une troisième, à l’intérieur des universités, examine la construction d’une offre de formation associée à des emplois (Doray, Tremblay et Groleau, 2015 ; Wittorski, 2012). Est aussi examinée l’incorporation, dans les programmes universitaires, d’activité de préparation à l’emploi comme les stages (Beaupère, Bosse, et Lemistre 2014), afin de favoriser l’insertion professionnelle des personnes diplômées.

Il existe une autre voie de professionnalisation, la formation des adultes, identifiée sous différentes appellations : formation continue, éducation permanente, perfectionnement professionnel, etc. L’articulation entre forma...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Doray et Christelle Manifet, « La professionnalisation des universités par la formation continue des adultes : une comparaison Québec-France », Formation emploi, 138 | 2017, 139-163.

Référence électronique

Pierre Doray et Christelle Manifet, « La professionnalisation des universités par la formation continue des adultes : une comparaison Québec-France », Formation emploi [En ligne], 138 | Avril-Juin 2017, mis en ligne le 10 juillet 2019, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/5101

Haut de page

Auteurs

Pierre Doray

Professeur de sociologie, CIRST (Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie), université de Québec à Montréal (UQAM)

Articles du même auteur

Christelle Manifet

Maître de conférences en sociologie, CERTOP (Centre d’Étude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir, UMR CNRS 5044), université Toulouse 2 Jean Jaurès (UT2J)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page