Navigation – Plan du site

Les chômeurs âgés face au « vieillissement actif ». Une comparaison France - Royaume-Uni

Older workers and active ageing. A comparison between France and the United-Kingdom
Ältere Arbeitssuchende und „aktives Altern“. Ein Vergleich zwischen Frankreich und dem Vereinigten Königreich
Los desocupados mayores frente al « envejecimiento activo ». Una comparación Francia-Reino Unido
Claire Lefrançois
p. 15-32

Résumés

Le vieillissement actif, promu depuis la fin des années 1990 par les instances européennes, conduit à inciter les individus à rester actifs le plus longtemps possible. Nous examinons la manière dont ce référentiel se diffuse dans deux contextes nationaux, le Royaume-Uni et la France. À partir de l’analyse d’une cinquantaine d’entretiens menés auprès de chômeurs, nous montrons que ce référentiel ne trouve pas le même écho selon les pays et les milieux sociaux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 Un référentiel modulé par les contextes nationaux
1.1 Au Royaume-Uni, la prégnance du vieillissement actif
1.2. En France, une emprise moins forte du vieillissement actif
2 Une réception socialement différenciée du « vieillissement actif »
2.1 Sensibilité au vieillissement actif
2.2 Intériorisation du vieillissement actif
2.3 Nécessité économique du vieillissement actif
2.4 Défense du droit au repos
Conclusion

Aperçu du début du texte

À la fin des années 1990, le concept de « vieillissement actif » émerge sur la scène internationale et se transforme peu à peu en référentiel de l’action publique (Viriot Durandal, Moulaert, 2014). En Europe, le vieillissement actif est surtout perçu sous l’angle de l’emploi. La Commission européenne s’est emparée de ce référentiel dans l’objectif de prolonger les carrières professionnelles, en considérant que le vieillissement actif consiste à travailler plus longtemps (Jolivet, 2002).

Dans un contexte d’inquiétudes sur le financement des retraites, ce référentiel offre en effet un argument pour inciter les plus âgés à travailler le plus longtemps possible afin, selon les pouvoirs publics, qu’ils demeurent des sujets autonomes indépendants des systèmes d’assistance (Biggs, 2001 ; Duncan, 2008). En ce sens, il s’inscrit en cohérence avec les politiques d’activation qui visent à ce que les prestations sociales, comme les allocations chômage, soient davantage conditionnées à l’activité...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Lefrançois, « Les chômeurs âgés face au « vieillissement actif ». Une comparaison France - Royaume-Uni », Formation emploi, 139 | 2017, 15-32.

Référence électronique

Claire Lefrançois, « Les chômeurs âgés face au « vieillissement actif ». Une comparaison France - Royaume-Uni », Formation emploi [En ligne], 139 | Juillet-Septembre 2017, mis en ligne le 15 octobre 2019, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/5126

Haut de page

Auteur

Claire Lefrançois

Maître de conférences en sociologie, UMR CITERES (Cités, Territoires, Environnement et Sociétés), université de Tours

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page