Navigation – Plan du site

L’alternance, une voie de réussite pour tous ? L’impact de l’origine ethnique en Allemagne

Vocational education and training, a pathway to success for all young people? The impact of ethnic origin in Germany
Die duale Ausbildung, Ein Weg zum Erfolg für Alle? Die Bedeutung der ethnischen Herkunft in Deutschland
La alternancia ¿una vía exitosa para todos? El impacto del origen étnico en Alemania
Mona Granato et Joachim Gerd Ulrich
p. 119-146

Résumés

En Allemagne, la situation précaire des jeunes issus de l’immigration, durant la période de transition vers une formation professionnelle initiale, est bien documentée. Il existe des indices de barrières, voire de fermeture ethnique, concernant notamment l’accès à une formation en alternance. Mais rares sont les enquêtes sur les résultats d’une telle formation. Cette contribution examine donc la réussite des jeunes issus de l’immigration dans leur parcours éducatif et l’impact de l’origine ethnique sur la (re)production d’inégalités sociales, en tenant compte des facteurs individuels, sociaux, ainsi que des éléments du contexte institutionnel de la formation professionnelle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1 La formation professionnelle initiale et l’alternance en Allemagne
2 Les jeunes issus de l’immigration et la formation en alternance
2.1 Transition vers une formation en alternance et (re)production des inégalités sociales dues à l’origine ethnique
2.2. La réussite d’une formation en alternance et la (re)production des inégalités sociales dûes à l’origine ethnique
2.3 Freins et moteurs de la réussite : cumul ou compensation d’inégalités ?
3 Comment approcher « la réussite » ?
3.1 Quelle réussite ?
3.2 L’enquête du BIBB sur les trajectoires des jeunes en Allemagne
4 Réussites d’une formation professionnelle initiale : résultats et rendements
Conclusion : cumul ou compensation d’inégalités ?

Aperçu du début du texte

En Allemagne, la majorité des jeunes sortent de l’enseignement général sans atteindre le niveau bac, contrairement à la France. L’accès à l’université étant en général réservé aux bacheliers, les jeunes non-titulaires d’un baccalauréat peuvent suivre une formation professionnelle initiale non-académique, d’un niveau inférieur au niveau universitaire, afin d’obtenir un diplôme professionnel. La formation professionnelle initiale par apprentissage, appelée formation professionnelle initiale en « alternance » ou en « système dual », représente la filière la plus importante proposée aux jeunes à la fin du premier cycle secondaire. En Allemagne, environ la moitié des jeunes d’une classe d’âge suit ainsi une formation en alternance (Dionisius & Illiger, 2017).

Le système dual de formation professionnelle, qui repose sur l’alternance entreprise (partie pratique) et école professionnelle (partie théorique), relève de l’économie de marché (Möbius & Verdier, 1997 ; Gonon 2014 ; Delautre, 2014)...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mona Granato et Joachim Gerd Ulrich, « L’alternance, une voie de réussite pour tous ? L’impact de l’origine ethnique en Allemagne », Formation emploi, 139 | 2017, 119-146.

Référence électronique

Mona Granato et Joachim Gerd Ulrich, « L’alternance, une voie de réussite pour tous ? L’impact de l’origine ethnique en Allemagne », Formation emploi [En ligne], 139 | Juillet-Septembre 2017, mis en ligne le 15 octobre 2019, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/5168

Haut de page

Auteurs

Mona Granato

Sociologue, chargée d’études à l’Institut Fédéral de la Formation Professionnelle (BIBB) à Bonn, Allemagne

Joachim Gerd Ulrich

Psychologue, chargé d’études et directeur scientifique à l‘Institut Fédéral de la Formation Professionnelle (BIBB) à Bonn, Allemagne

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page