Navigation – Plan du site
Hors dossier

La lente transition entre réussite scolaire et réussite professionnelle des femmes kanak en Nouvelle-Calédonie

From school to labour market : Kanak women’s success
Der langsame Übergang vom Erfolg in der Schule zum Erfolg im Beruf von Kanakinnen in Neukaledonien
La lenta transición entre éxito escolar y éxito profesional de las mujeres kanak en Nueva Caledonia
Marie Berrah et Catherine Ris
p. 89-110

Résumés

On explore ici le lien entre réussite scolaire, mesurée par les caractéristiques du diplôme obtenu, et réussite professionnelle, évaluée à l’aune de l’accès à l’emploi et du type d’emploi occupé. La combinaison des effets d’origine et de sexe, en Nouvelle-Calédonie, est interrogée. Certes, la réussite scolaire des femmes kanak dépasse largement celles des hommes ; cependant, leur positionnement lent, récent et encore faible sur le marché du travail révèle un rattrapage favorable mais plus timide par rapport aux hommes kanak. Ainsi, le cumul de plusieurs facteurs de discrimination ne conduit pas nécessairement à une stricte addition des pénalités.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Femmes issues de minorités : la pénalité dans l’accès à l’emploi est-elle accrue ou réduite ?
Inégalités liées à l’origine et au sexe dans l’accès aux diplômes
La participation des femmes kanak au marché du travail progresse
Conclusion

Aperçu du début du texte

Il y a quelques années encore, la Nouvelle-Calédonie se caractérisait par un faible niveau, voire une absence de qualification d’une part importante de sa population. Dans une étude pionnière, utilisant les données des quatre derniers recensements de la population (1989, 1996, 2004 et 2009), Hadj et al. (2012) montrent un allongement de la durée des études et une augmentation importante du niveau de formation de toute la population calédonienne depuis vingt ans. La population sans diplôme a ainsi été divisée par deux depuis 1989 (la part des non-diplômés est passée de 62 % en 1989 à 28 % en 2009) ; parallèlement, la part des diplômés du baccalauréat ou de l’enseignement supérieur a doublé entre 1996 et 2009, passant de 21 % à 41 %.

Cependant, cette étude mettait également en évidence l’existence de fortes inégalités ethniques dans l’accès aux diplômes ; à toutes les dates des recensements, les Kanak (peuple autochtone) sont moins diplômés que les non-Kanak. En 2009, les Kanak sont to...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Berrah et Catherine Ris, « La lente transition entre réussite scolaire et réussite professionnelle des femmes kanak en Nouvelle-Calédonie », Formation emploi, 130 | 2015, 89-110.

Référence électronique

Marie Berrah et Catherine Ris, « La lente transition entre réussite scolaire et réussite professionnelle des femmes kanak en Nouvelle-Calédonie », Formation emploi [En ligne], 130 | Avril-Juin 2015, mis en ligne le 08 juin 2017, consulté le 30 mars 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4423

Haut de page

Auteurs

Marie Berrah

Doctorante en co-direction en sciences économiques au Larje (Laboratoire de recherches juridiques et économiques de l’université de la Nouvelle-Calédonie) et en management à Paris Dauphine.

Catherine Ris

Maîtresse de conférences HDR en sciences économiques à l’université de la Nouvelle-Calédonie, elle poursuit ses recherches au sein du Larje (Laboratoire de recherches juridiques et économiques de l’université de la Nouvelle-Calédonie.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page