Navigation – Plan du site

La formation professionnelle au service de la division sexuelle du travail. L’exemple du métier de la viande en Suisse

When professional training serves the sexual division of labour. A case study of the meat sector in Switzerland
Die Berufsbildung im Dienste der geschlechtsspezifischen Arbeitsteilung. Das Beispiel des Fleischfachberufs in der Schweiz
La formación profesional al servicio de la división sexual del trabajo. El ejemplo de los oficios de la carne en Suiza
Isabelle V. Zinn
p. 199-214

Résumés

Cette recherche ethnographique sur le métier de la viande, en Suisse, vise à comprendre comment un métier peut être « genré », et quel est le rôle de la formation professionnelle dans ce processus. Le cursus de la formation professionnelle a récemment été réformé afin de mettre au cœur du métier les tâches considérées comme « féminines », et, ce faisant, de se démarquer de l’image brutale associée à la mise à mort des animaux. Cette division sexuelle du travail cristallise et renforce une bi-catégorisation des sexes et continue à s’organiser à partir de stéréotypes sexués.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1 Réformer la profession pour transformer ses membres
1.1 Entre spécialisation et polyvalence
1.2 Le « nouveau » boucher ou le spécialiste de la viande
2 Créer des filières de formation « féminines »
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’existence de métiers « masculins » et d’autres « féminins » ne fait guère question. Cela renvoie à l’investissement différentié des hommes et des femmes dans certains secteurs d’activité (ségrégation horizontale), ce qui aboutit à une surreprésentation d’un sexe au sein de certains métiers.

La problématique du genre est entrée dans le champ de la sociologie des professions via l’intérêt pour des questions relatives à la composition sexuée des métiers, à la hiérarchisation sexuée au sein d’un métier donné et à la différenciation sexuée entre métier, à la division sexuelle du travail et aux inégalités qui lui sont liées.

De nombreuses enquêtes se sont intéressées à des métiers dits « masculins ». Elles ont mis en évidence les obstacles auxquels les femmes sont confrontées lorsqu’elles les intègrent, pointant et analysant des mécanismes d’inclusion et d’exclusion ).

Cet article est issu d’une recherche ethnographique effectuée au sein du métier de la viande, en Suisse, qui étudie la m...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle V. Zinn, « La formation professionnelle au service de la division sexuelle du travail. L’exemple du métier de la viande en Suisse », Formation emploi, 133 | 2016, 199-214.

Référence électronique

Isabelle V. Zinn, « La formation professionnelle au service de la division sexuelle du travail. L’exemple du métier de la viande en Suisse », Formation emploi [En ligne], 133 | Janvier-Mars 2016, mis en ligne le 21 avril 2018, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://formationemploi.revues.org/4689

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page